En ce moment
 

Des victimes d'abus sexuel diffusent un manifeste adressé au pape

Des victimes d'abus sexuels de la part du Mexicain Marcial Macial, fondateur décédé de la congrégation des Légionnaires du Christ, ont diffusé samedi un manifeste adressé au pape, dans lequel ils accusent Benoît XVI d'avoir retardé l'enquête de l'Eglise sur cette affaire. Benoît XVI a commencé vendredi une visite au Mexique et à Cuba. Mais contrairement à ce qu'il avait fait lors de visites à d'autres pas, comme les Etats-Unis et l'Irlande, aucune rencontre n'est prévue avec les victimes d'abus de prêtres pédophiles. Marcial Maciel est décédé aux Etats-Unis en janvier 2008, à l'âge de 87 ans. Il était accusé d'avoir eu une fille issue d'un liaison cachée et d'avoir abusé de huit anciens séminaristes. L'actuel pape était de 1981 à 2005 à la tête de la Congrégation pour la foi, à un moment où les plaintes pour abus sexuels visant Maciel se sont multipliées. Le document présenté samedi rappelle que huit victimes de Maciel avaient dénoncé ces abus à partir de 1997. En 1998, ils avaient formalisé leurs plaintes devant la Congrégation pour la doctrine de la foi, dirigée alors par l'actuel pape, Joseph Ratzinger. Selon les victimes, l'enquête n'a commencé qu'en 2004 et c'est en mai 2006, après son élection au Vatican, que Benoît XVI avait obligé Maciel, mort deux ans après, à "renoncer à tout ministère public" et "à se retirer pour une vie de prière et de pénitence". Les victimes ont également présenté un livre intitulé "La volonté de ne pas savoir", qui comprend plus de 200 documents provenant des archives du Vatican qui montre, selon elles, que Ratzinger connaissait les dénonciation d'abus sexuel contre Maciel. (DAD)

Vos commentaires