En ce moment
 

Deux blessés dimanche dans un nouveau colis piégé au Texas

Deux blessés dimanche dans un nouveau colis piégé au Texas
Une voiture de police devant le site d'une explosion survenue le 12 mars 2018 à Austin, capitale du Texas. Deux personne ont été blessées le 18 mars 2018 dans une nouvelle explosion, la quatrième du SUZANNE CORDEIRO

Deux personnes ont été blessées dimanche soir par un colis piégé à Austin (Texas), la quatrième explosion mystérieuse à frapper la ville ce mois-ci, a annoncé la police.

La police a précisé travailler sur l'hypothèse selon laquelle l'attaque de dimanche est liée aux trois explosions antérieures, qui ont fait deux morts et plusieurs blessés dans la capitale texane et pour lesquelles les enquêteurs suivent la piste de crimes racistes.

Le service des urgences médicales du comté a expliqué sur Twitter avoir transporté à l'hôpital deux hommes sérieusement blessés, âgés chacun d'une vingtaine d'années, après des informations faisant état d'une explosion vers 20H30 (01H30 GMT lundi).

La police, qui a conseillé dimanche soir aux habitants de rester chez eux le temps de pouvoir juger le quartier sécurisé, n'a pas fourni de précisions sur les deux blessés.

Les précédents colis piégés ont tué deux Afro-Américains, un homme de 39 ans le 2 mars et un jeune homme de 17 ans le 12 mars, et grièvement blessé une femme hispanique âgée de 72 ans le 12 mars.

- colis piégé -

Selon lui, les deux victimes étaient à vélo ou en train de pousser leurs bicyclettes lorsqu'un colis suspect placé sur le bord de la route a détoné.

Il est "très possible" que l'engin ait été "déclenché par quelqu'un qui a manipulé, donné un coup de pied ou est entré en contact avec un fil-piège", a-t-il dit.

"Cela change la donne", a poursuivi le responsable policier. "Nous devons dorénavant relever notre niveau de vigilance et faire attention à tout engin suspect, qu'il s'agisse d'un paquet, d'un sac ou d'un sac à dos, quoi que ce soit qui ne semble pas à sa place".

L'explosion de dimanche est survenue quelques heures après un appel à l'auteur ou aux auteurs des précédentes attaques. "Nous voulons comprendre ce qui vous a amené jusque là et nous voulons vous écouter", avait déclaré M. Manley qui s'était adressé directement à l'auteur ou aux auteurs de ces attaques.

La police a également annoncé que la récompense offerte pour toute information susceptible de conduire à une arrestation avait été augmentée, à 115.000 dollars.

La police a relevé une trame commune entre les trois premières attaques. A chaque fois, les colis empaquetés dans du carton ont été laissés directement en personne et non pas livrés par la poste et les engins explosifs étaient fabriqués avec des éléments ménagers disponibles en quincaillerie.

Des centaines de policiers travaillent sur cette affaire, y compris des experts du FBI (Federal Bureau of Investigation) et du Bureau of Alcohol Tobacco and Firearms (ATF).

Vos commentaires