En ce moment
 
 

Disparition de Théo Hayez: le journaliste australien qui enquête révèle de nouveaux éléments

Disparition de Théo Hayez: le journaliste australien qui enquête révèle de nouveaux éléments
Théo Hayez

Nouvel élément dans l'affaire de la disparition de Theo Hayez. Le jeune Bruxellois a été aperçu pour la dernière fois le 31 mai dans la station balnéaire de Byron Bay, sur la côte est de l'Australie. Depuis, il reste introuvable.

Dans le cadre de la disparition de Théo Hayez, nous vous parlions cette semaine d’une enquête parallèle menée en Australie par un journaliste local. David Murray, c’est le nom du journaliste, publie chaque vendredi un podcast, soit un reportage audio, dévoilant de nouvelles pistes ou de nouveaux éléments dans les recherches du jeune Belge disparu en mai dernier. David Murray a baptisé son enquête "The lighthouse", le phare en français. Le titre de son enquête est symbolique, car le journaliste est convaincu que Théo a disparu à proximité du phare de Byron Bay.

Les données GPS toujours exploitées 

Grâce à la famille de Théo, le journaliste a pu accéder aux données GPS et Google du jeune disparu. Les informations récoltées indiquent que Théo s’est rendu dans le Arakwal National Park. Cette étendue de nature sauvage entoure le phare de Byron Bay et s’étend le long de la côte. L’endroit se trouve à l’opposé de son auberge de jeunesse où il devait se rendre après avoir quitté un bar - The Cheeky Monkey - plus tôt dans la soirée.
Cette semaine, on apprend que Théo Hayez a marché dans ce bout de nature sauvage où il est difficile de se repérer, surtout la nuit. Il s’est arrêté durant 7 minutes à proximité de camps où vivent des sans-abris. Toujours selon les données de son GSM, il se déplaçait à environ 6km/h. Théo a consulté à plusieurs reprises Google Maps pour se repérer. "Dès qu’il pouvait tourner à gauche, il faisait tout l’inverse", raconte l’une des personnes qui participe aux recherches dans le podcast.

Seul ou accompagné ?

Alors que le journaliste et des proches de Théo refont le parcours de la nuit de sa disparition, il rencontre un dénommé Tommy. L’homme vit dans l’un des campements. Selon les données GPS, Théo serait passé à proximité de ce campement. Mais Tommy dit n'avoir rien remarqué d’anormal ce soir-là. Selon le journaliste, le passage de Théo Hayez près de ces campements est un élément clé.

Autre élément, Théo Hayez a fait un stop de 5 minutes 30, toujours dans le Arakwal National Park, à un endroit où l’on retrouve souvent des débris de bouteille. Le secteur est réputé pour des fêtes clandestines. Pour le journaliste, il est impensable que Théo Hayez soit venu tout seul, en pleine nuit à cet endroit précis. Théo Hayez devait forcément être accompagné. Par qui ? Impossible de le savoir pour le moment.

Peu après minuit, les données GPS du téléphone du jeune Belge cessent d’émettre. Soit par manque de batterie, soit par une manipulation sur son téléphone. A 00h20, un dernier message sera envoyé sur Facebook Messenger et une vidéo Youtube sera regardée. Le téléphone continue d'émettre jusqu'au lendemain mais la trace du jeune homme est perdue. Il n'est pas rentré ce soir-là dans son auberge de jeunesse pour y passer la nuit. 

Récapitulatif des faits, 6 mois après la disparition du jeune homme

Fin 2018 - Arrivée du Belge Théo Hayez (18) en Australie avec un visa Vacances Travail

29 mai - Arrivée de Théo Hayez à Byron Bay, Nouvelle-Galles du Sud, Australie Son hébergement à l'hôtel Wake Up!, face à la plage de Belongil, est prévu jusqu'au 3 juin –

31 mai - 19h45 Théo Hayez est visible sur une vidéo de caméra de surveillance d'un caviste, Nothern Bottle Store, procédant à un achat. Il est accompagné d'un jeune homme (interrogé par la police au cours de l'enquête et non inquiété).

31 mai -23h00 Théo Hayez est aperçu pour la dernière fois à la sortie de la boite de nuit Cheeky Monkeys, une vidéo de caméra de surveillance a filmé sa sortie. On le voit marcher en manipulant son téléphone portable. Il a été prié de quitter l'établissement en raison de son état d'ébriété mais n'a pas opposé de résistance.

1er juin - peu avant 02h00 Le téléphone portable du jeune homme, OPPO R17, est borné pour la dernière fois non loin du phare de Byron Bay. Il était auparavant en contact avec des proches par service de messagerie instantanée, dont WhatsApp. Aucune communication n'a été enregistrée depuis. - 3 juin Théo Hayez devait libérer sa chambre d'hôtel, pour se rendre à Melbourne (Victoria) et y prendre un vol dix jours plus tard vers la Belgique.

6 juin - La disparition de Théo Hayez est communiquée à la police australienne. Ses effets personnels, dont son passeport, sont retrouvés intacts dans la chambre d'hôtel. Un avis de recherche est diffusé en Australie et des recherches policières sont entamées. Elles sont appuyées par des volontaires, des secouristes Surf Life Saving et Marine Rescue. La police fait appel à tout signalement. Aucune transaction financière n'a été relevée depuis le 31 mai.

8 juin - L'ambassade belge à Canberra confirme être en contact étroit avec la police australienne.

10 juin - La police australienne diffuse la vidéo de caméra de surveillance de la sortie du Cheeky Monkeys et fait appel à toute image filmée par des caméras de bord et de surveillance privée entre 23h00 le 31 mai et 04h00 le 1er juin. Une page de financement participatif est lancée pour contribuer au déplacement de la famille du disparu en Australie. Les fonds non utilisés sont promis à des associations, belge et australienne, de personnes disparues.

12 juin - La police fédérale belge lance un avis de recherche. La police australienne a recours à des drones et sauveteurs en mer pour mener des recherches, vers la plage de Belongil.

17 juin - Laurent Hayez, le père de Théo Hayez, est présent à Byron Bay et s'adresse aux médias lors d'une conférence de presse conjointe avec la police. Il se dit "déconcerté". M. Hayez lance un appel à la messagerie WhatsApp pour collaborer à l'enquête, qui accepte de fournir une assistance alors que les données sont cryptées. L'entreprise peut consulter certaines données comme le nom d'utilisateur, l'adresse IP et la dernière activité. La police australienne diffuse une nouvelle vidéo de Théo Hayez, celle du 31 mai au soir lors de son passage dans le magasin de spiritueux. Des détectives spécialisés dans les homicides viennent en renfort aux enquêteurs.

18 juin - Les recherches se déplacent vers le phare de Byron Bay, notamment pour retrouver le téléphone du jeune homme dont la description est communiquée aux volontaires qui continuent de contribuer aux battues et fouilles. Au cours des jours suivants, des grimpeurs et plongeurs sont associés aux recherches policières.

21 juin - Les recherches physiques des policiers australiens sont interrompues durant le week-end et les intempéries ne permettent pas de les poursuivre les jours suivants. La communauté de Byron Bay reste très mobilisée, avec la poursuite de recherches et distribution d'avis de recherche. 

26 juin - Annonce que trois policiers belges se rendront à Byron Bay: deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale Hal-Vilvorde et un de la cellule des personnes disparues. 

28 juin - Arrivée des trois policiers belges qui rencontrent leurs homologues australiens et la famille Hayez avant de poursuivre la collaboration sur place jusqu'au 3 juillet. 

03 juillet La police australienne met fin à la mission de recherche physique dans la cadre de la disparition de Théo Hayez. Les volontaires poursuivent leurs fouilles indépendantes. 

Mi-juillet - Une casquette similaire à celle portée par Théo Hayez est retrouvée par les volontaires lors de battues menées près du phare de Byron Bay. Le couvre-chef est soumis à des tests ADN sans que les résultats n'aient encore été communiqués. 

16 septembre Le dossier de la disparition est confirmé et transmis par les enquêteurs au Coroner de Nouvelle-Galles du Sud, officier de justice.

 

Vos commentaires