En ce moment
 
 

Donald Trump est-il vraiment un bon entrepreneur? Voici la réponse

Donald Trump est-il vraiment un bon entrepreneur? Voici la réponse

Ce matin, dans sa chronique Bel RTL Eco, Bruno Wattenbergh a parlé de Donald Trump. Le candidat républicain est-il un si bon entrepreneur que cela?

Donald Trump va probablement devenir le candidat républicain aux élections présidentielles américaines, notamment en mettant en avant son expérience d’entrepreneur. Quelle est cette expérience?

Et bien ce n’est pas clair car c’est un véritable touche-à-tout. Il a des parts dans 515 entreprises différentes, mais surtout il a été la star d’un show télévisé, "The apprentice" où il s’est mis en scène comme l’homme au franc parlé, celui qui sait, qui dit la vérité. Jusqu’à être devenir une véritable marque. Sur ces 515 entreprises, 268 portent son nom.


Mais donc, showman ou entrepreneur?

Clairement les deux. Le show télévisé a véritablement créé la marque Trump, et il ne s’en cache pas c’est pour cette notoriété qu’il s’est lancé dans l’aventure télévisée. Quant à ses aventures entrepreneuriales, plusieurs médias américains ont mené l’enquête et la réalité n’est pas aussi glorieuse que l’image donnée par Donald Trump.


Pourtant, il a quand même connu de beaux succès dans l’immobilier?

Oui, il a un talent reconnu et de beaux succès dans l’immobilier, mais même chez lui à New York City, il n’est pas dans le top 10 des acteurs de l’immobilier. Ensuite, s’il a réussi dans l’immobilier, Donald Trump a connu une série impressionnante d’échecs entrepreneuriaux dès qu’il a tenté de faire autre chose, que ce soit dans le transport aérien, le football américain ou la vodka. Mais son plus gros échec reste ses 4 faillites successives dans le secteur des casinos, qui lui ont coûté son yacht et son avion personnels.


Mais tous les entrepreneurs prennent des risques et parfois échouent?

C’est vrai, mais l’enquête de médias américains, remet en question l’image du self-made-man entrepreneur. D’abord, il est plus facile de réussir quand on hérite d’un père qui à l’époque est un des hommes les plus riches des Etats-Unis. Un homme qui pèse à l’époque 200 millions de dollars, qui va prêter de l’argent à son fils Donald et surtout qui lui fait profiter de sa réputation et de son crédit. Ensuite, le magazine économique américain Business Week estime que Donald Trump pesait 100 millions de dollars en 1978. Et le magazine fait une comparaison très intéressante. Si Trump avait mis cet argent en bourse, par exemple dans un fonds basé sur l’index newyorkais S&P, comme n’importe quel retraité américain, cette somme serait aujourd’hui devenue 6 milliards de dollars, alors que la fortune actuelle de Donald Trump oscille selon les analystes entre 2,9 et 4,1 milliards de dollars.


Qu’est-ce que cela veut dire concrètement?

Et bien que Donald Trump n’est pas un si bon entrepreneur que cela, que ses performances ont été moins bonnes que l’économie américaine en général et que l’on peut se demander ce qu’il serait devenu aujourd’hui sans la fortune de son papa. Une image assez éloignée de l’image qu’il markete politiquement et qui fonctionne bien.

Vos commentaires