En ce moment
 

Echanges peu diplomatiques entre ministres chinois et américain

Echanges peu diplomatiques entre ministres chinois et américain
Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (D) s'entretient avec le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo avant leur rencontre à Pékin le 8 octobre 2018Daisuke Suzuki

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo et son homologue chinois Wang Yi se sont livrés lundi à des échanges peu diplomatiques à Pékin, quelques jours après une dénonciation en règle de la politique chinoise par le vice-président des Etats-Unis Mike Pence.

De passage à Pékin au terme d'une tournée asiatique qui l'a amené à rencontrer notamment le numéro un nord-coréen Kim Jong Un, M. Pompeo a entendu le ministre chinois des Affaires étrangères lui reprocher les dernières mesures prises par Washington, de la guerre commerciale aux ventes d'armes à l'île rivale de Taïwan.

"Ces mesures nuisent à la confiance mutuelle et jettent une ombre sur l'avenir des relations sino-américaines, ce qui va totalement à l'encontre des intérêts des deux peuples", a déploré M. Wang devant les journalistes au début de l'entretien avec son homologue américain.

"Nous exigeons que les Etats-Unis cessent ces actions malavisées", a-t-il martelé, invitant les deux pays à coopérer afin d'éviter "de tomber dans le conflit et la confrontation".

Tout aussi direct, le chef de la diplomatie de Donald Trump, qui n'a pas été reçu par le président Xi Jinping, a reconnu que les deux pays avaient "des désaccords fondamentaux".

"Nous sommes très préoccupés par les mesures adoptées par la Chine et je me félicite de pouvoir en discuter aujourd'hui car il s'agit d'une relation extrêmement importante", a-t-il dit.

La visite de Mike Pompeo survient quatre jours après le discours de Mike Pence qui s'est livré à un réquisitoire tous azimuts contre la Chine, accusée notamment de chercher à faire perdre les prochaines élections à Donald Trump.

Mike Pompeo a regretté devant son homologue l'annulation - selon lui par la Chine - d'une rencontre entre les ministres de la Défense des deux pays, qui devait avoir lieu en octobre à Pékin.

Cet entretien "n'a pas été annulé par les Chinois. C'est un fait", a rétorqué Wang Yi.

Vos commentaires