En ce moment
 
 

Élections américaines: face à un Donald Trump bouillonnant, Biden appelle au calme

 
élections usa
 

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a affirmé jeudi n'avoir "aucun doute" sur sa victoire contre Donald Trump une fois que tous les résultats seront connus, tandis que son rival conteste en justice les opérations de dépouillement.

Joe Biden s'est dit jeudi certain de sa victoire imminente dans la course à la Maison Blanche face à Donald Trump, qui ne s'est plus exprimé depuis la soirée électorale et multiplie les recours en justice.

Les Etats-Unis, qui attendaient de connaître le nom du président qui prêtera serment le 20 janvier, avaient les yeux rivés sur la Pennsylvanie, qui pourrait mettre fin au suspense. Si l'ancien vice-président de Barack Obama remporte cet Etat industriel, il deviendra le 46e président américain.

Les 20 grand électeurs de cet Etat lui permettraient en effet de franchir le seuil "magique" de 270, qui le propulserait à la Maison Blanche et ferait de Donald Trump le président d'un seul mandat.

Le processus fonctionne, le décompte s'achève

L'avance initiale de Donald Trump au soir de l'élection dans cet Etat a fondu au fur et à mesure que les bulletins envoyés par courrier -- à 80% en faveur de Joe Biden -- étaient comptés.

"Je demande à tout le monde de rester calme. Le processus fonctionne, le décompte s'achève et nous saurons très bientôt", a déclaré le candidat démocrate depuis le Delaware. "Nous n'avons aucun doute sur le fait que lorsque le dépouillement sera terminé (...) nous serons déclarés vainqueurs".

Toute la journée, les responsables locaux de Géorgie, Pennsylvanie, Arizona et Nevada ont communiqué des statistiques sur les bulletins restant à compter, faisant fluctuer l'heure ou le jour où ils auront achevé les dépouillements des bulletins envoyés par la poste.

"Arrêtez de compter!" a tweeté en lettres capitales le président des Etats-Unis, qui voit les chances d'un second mandat s'amenuiser au fur et à mesure que des caisses de bulletins de vote envoyés par courrier, majoritairement favorables à Joe Biden, sont décomptés.

L'écart se resserre en Géorgie

Dans un communiqué, également en lettres capitales, il a affirmé qu'il gagnerait l'élection si les bulletins "légaux" étaient comptés, mais que l'élection lui serait volée si "les bulletins illégaux et tardifs" étaient pris en compte.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, l'écart s'est resserré en Géorgie. Le résultat final dans cet Etat traditionnellement conservateur avait été promis pour la mi-journée, un engagement non tenu.

ÉLECTIONS AMÉRICAINES: les résultats en temps réel

 




 

Vos commentaires