En ce moment
 

Elections en Afghanistan - Dépouillement après le chaos et la violence

(Belga) Le dépouillement des bulletins a commencé en Afghanistan au terme d'une journée de scrutin législatif marquée par des violences qui ont tué 36 personnes et par un chaos électoral ayant empêché de nombreux électeurs de s'exprimer.

Le vote n'est pas pour autant terminé, 371 bureaux de vote qui n'ont pu ouvrir samedi en raison de divers dysfonctionnements - liste électorale incorrecte, manque d'assesseurs, terminaux biométriques récalcitrants - ouvriront dimanche, qui a été décrété journée fériée. Le vote dans la province de Kandahar (sud) a lui été reporté à samedi prochain à la suite de l'attaque des talibans jeudi qui avait décimé la majorité de l'état-major sécuritaire provincial. La composition du nouveau Parlement est attendue le 10 novembre. Le vice-ministre de l'Intérieur Akhtar Mohammad Ibrahimi a indiqué au cours d'une conférence de presse que 36 personnes avaient été tuées, dont 27 civils au cours de 193 incidents sur tout le territoire. Une centaine de civils ont également été blessés lors d'attaques par des hommes armés de cinq bureaux de vote, par plus de 70 tirs de roquettes et un nombre indéterminé d'explosions d'engins artisanaux. Un attentat-suicide a été perpétré en fin de journée à Kaboul, tuant au moins 15 personnes. M. Ibrahimi s'est néanmoins félicité que ce scrutin ait vu "50% moins d'attaques que lors des élections présidentielles de 2014" au cours desquelles "plus de 400 incidents avaient été recensés". Le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid, qui dans la matinée avait sommé une nouvelle fois les citoyens de "s'abstenir de participer à ce processus théâtral afin de protéger leurs propres vies", a indiqué que "407 attaques (avaient) été menées". Elles ont fait selon lui "échouer l'élection". (Belga)

Vos commentaires