En ce moment
 

Élections en Inde: le parti du Congrès présente son programme

Élections en Inde: le parti du Congrès présente son programme
Le président du parti du Congrès Rahul Gandhi présente le programme de sa formation à New Delhi le 2 avril 2019.PRAKASH SINGH

Le parti du Congrès, principale formation de l'opposition en Inde, a présenté mardi un programme axé sur la lutte contre la pauvreté à onze jours du début des élections législatives dans le géant d'Asie du Sud.

Le Congrès espère déloger le Premier ministre sortant, le nationaliste hindou Narendra Modi, à l'occasion du vote qui débutera le 11 avril et se déroulera en sept phases jusqu'au 19 mai. 900 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour ce scrutin titanesque dont les résultats seront annoncés le 23 mai.

Lors de la présentation de son programme de 55 pages, le président du Congrès Rahul Gandhi a accusé son adversaire de n'avoir produit durant ses cinq ans de mandat que "promesses grandioses, slogans vides, programmes ratés, fausses statistiques et un climat général de peur, intimidation et haine".

"Ce programme est la voix du peuple", a assuré M. Gandhi, héritier de la célèbre dynastie politique des Nehru-Gandhi, lors d'une conférence de presse au siège du Congrès dans la capitale New Delhi.

Si elle revient au pouvoir, la formation politique historique promet de mettre en place un revenu minimum garanti pour 50 millions de foyers pauvres dans le but d'éradiquer la pauvreté. Les familles les plus modestes auraient un revenu de base de 72.000 roupies (923 euros) par an assuré par l'État.

Les nationalistes hindous de Narendra Modi avaient balayé le Congrès lors des dernières législatives en 2014, remportant une victoire éclatante après une campagne axée sur la promesse de dynamiser l'économie indienne.

Mais, sur le front économique, le gouvernement actuel est mis en difficulté par les créations d'emplois insuffisantes pour absorber le million d'Indiens qui arrivent chaque mois sur le marché du travail, ainsi qu'une croissance économique décevante.

Qualifiant le chômage - dont le gouvernement n'a pas publié le taux - de "défi le plus grave de notre pays", Rahul Gandhi a promis de donner "la plus haute priorité à la protection des emplois existants et la création de nouveaux emplois", notamment avec l'instauration d'un nouveau ministère de l'Industrie, des Services et de l'Emploi.

Le programme du Congrès prévoit aussi un budget séparé pour les plus de 260 millions d'agriculteurs indiens, pour beaucoup mis en difficulté par des prix minimum garantis qu'ils jugent trop bas, des mauvais rendements de cultures et le surendettement.

Sur l'environnement, le manifeste du Congrès reconnaît la pollution de l'air comme une "une urgence nationale de santé publique". 22 des 30 villes les plus polluées de la planète se trouvent en Inde, selon l'organisation Greenpeace.

"Toutes les sources d'émissions importantes seront ciblées, réduites et ramenées à des niveaux acceptables", indique le texte.

Le Bharatiya Janata Party (Parti du peuple indien, BJP) du Premier ministre Modi n'a pas encore rendu public son propre programme.

Vos commentaires