Elon Musk dévoile un TUNNEL pour révolutionner la mobilité

Elon Musk dévoile un TUNNEL pour révolutionner la mobilité

Le patron de Tesla, Elon Musk, a présenté le premier tronçon d'un réseau souterrain à grande vitesse. Objectif: trouver une solution aux embouteillages qui paralysent la ville de Los Angeles, aux Etats-Unis.

Ce tunnel relie un parking proche du siège de SpaceX à Hawthorne, au sud-ouest de Los Angeles, et une zone commerciale fermée située à environ 3 km. Il est à peine plus large qu'une voiture. Dans un clip de démonstration, on voit un véhicule y circuler à une vitesse de 60 km/h. Le concepteur Elon Musk ambitionne de d'atteindre les 250 km/h, à une seconde d'intervalle. "A cette vitesse, on aura l'impression de se téléporter dans une ville", a-t-il écrit sur Twitter. 

Creuser sous les routes est la seule solution pour le milliardaire américain de solutionner le problème des embouteillages: "Soit on essaye quelque chose de neuf, soit on reste bloquer dans les embouteillages pour le reste de notre vie. J'ai pensé que la solution pouvait être dans le sous-sol."

Elon Musk a eu l'idée alors qu'il était lui-même coincé dans les bouchons. Sa ville de Los Angeles est notoirement connue pour ses interminables files et sa politique médiocre de transports en commun. Pas question de se passer de voiture: le milliardaire les imagine dans ce tunnel, munies de roues latérales pour éviter de se cogner sur les parois.

"D'après moi, les tunnels sont la seule option pour s'en sortir parce qu'on a un réseau routier en deux dimensions et des immeubles en 3 dimensions. Donc, quand tous les habitants des buildings sortent et vont travailler en même temps, forcément, cela provoque un embouteillage."

Au pays de la voiture et de la liberté, Elon Musk n'a pas misé sur les transports en commun, mais il assure vouloir collaborer, notamment, en raccordant les tunnels aux stations de métro. Pour rejoindre la circulation à l'air libre, une sorte d'ascenseur serait utilisé. Le créateur Elon Musk devra aussi trouver le moyen de réduire les délais et les coûts de construction des tunnels. Pour l'instant, son projet lui a coûté 40 millions de dollars.

Vos commentaires