En ce moment
 

En Chine, Hollande dit admirer la "vision longue" des dirigeants communistes

En Chine, Hollande dit admirer la
L'ancien président français François Hollande a visité la chaîne d'assemblage Airbus à Tianjin, dans le nord de la Chine, le 24 mai 2018.FRED DUFOUR
Chine

L'ex-président français François Hollande, actuellement en visite informelle de cinq jours en Chine, s'est déclaré jeudi admiratif de la "vision longue" des dirigeants du Parti communiste chinois (PCC), une "capacité de se projeter" dont la France devrait selon lui s'inspirer.

Arrivé mercredi dans le pays asiatique, l'ancien chef de l'Etat (2012-2017) sera reçu vendredi par le président Xi Jinping, avec qui il assure avoir une "relation privilégiée" depuis les négociations de l'accord de Paris sur le climat, adopté en 2015.

En visitant la chaîne d'assemblage final de l'avionneur européen Airbus à Tianjin (nord), François Hollande a ainsi loué "la capacité de se projeter" de M. Xi.

"Tout président français sait qu'il a un temps limité. Un quinquennat, deux... Pas davantage. Donc ce qu'on devrait faire en France, alors que nous avons ces règles, c'est de nous projeter. Et de considérer qu'il doit y avoir toujours une continuité", a estimé M. Hollande.

"Il faut qu'il y ait cette vision longue. Ce que les Chinois ont. Nous, on doit avoir des projets qui soient durables. Et éviter les à-coups, les idées qui voudraient que rien n'ait existé avant."

"Chaque président doit partir de ce qui a été fait par ses prédécesseurs", a-t-il souligné. "On travaille toujours pour son successeur."

Xi Jinping est arrivé au sommet de l'Etat chinois début 2013. Alors qu'il devait quitter ses fonctions en 2023, il a obtenu en mars l'abrogation de la limite constitutionnelle de deux mandats de cinq ans. Il pourrait ainsi rester au pouvoir au-delà de cette date.

"Ses prédécesseurs ont toujours voulu, alors qu'ils avaient un temps limité -- pas plus de deux mandats -- s'inscrire dans une projection, dans une planification de leur pays", a vanté François Hollande.

L'ex-chef de l'Etat donnera vendredi une conférence à l'université de Pékin sur la construction européenne et la géopolitique. Il dînera ensuite avec Xi Jinping, à qui il offrira son livre "Les leçons du pouvoir" (2018). Un cadeau avant tout symbolique, le président chinois ne lisant pas le français.

"J'ai noué avec lui des relations privilégiées au moment de l'accord sur le climat", a souligné François Hollande. "Il y a vraiment un lien très fort qui s'est tissé."

L'ex-président français effectuera une visite touristique samedi à Suzhou (est), ville connue pour ses jardins classés à l'Unesco. Il doit également rencontrer dimanche la communauté française à Shanghai (est).

Vos commentaires