En ce moment
 
 

Environ 250 personnes se sont mobilisées samedi pour soutenir la révolte des Libanais

(Belga) Environ 250 personnes, selon les estimations de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, se sont rassemblées samedi après-midi au Carrefour de l'Europe à Bruxelles, pour montrer leur soutien à la révolte du peuple libanais. Les manifestants ont réclamé la démission du gouvernement du Liban, qu'ils estiment corrompu.

"Nous nous révoltons contre le régime corrompu constitué de tous les partis, dirigeants, et partisans de la corruption que nous considérons tous responsables de la situation actuelle du pays", ont notamment déclaré les organisateurs de cette mobilisation, des immigrés libanais vivant en Belgique. "Depuis neuf jours, au Liban, les gens parlent dans la rue de décennies d'humiliation et d'appauvrissement à cause du système qui règne depuis 30 ans. Le Liban a franchi un seuil de pauvreté inacceptable. Le pays est dans une crise économique très grave qui nécessite des solutions immédiates. Nous considérons et répétons que c'est le confessionnalisme politique qui a créé la corruption et un État en défaillance", ont-ils affirmé. "Nous n'avons aucune confiance dans le gouvernement actuel à régler cette crise. Nous réclamons donc la démission totale du gouvernement et la formation d'un autre gouvernement, réduit et transitoire, formé d'indépendants non-sectaires." Les manifestants ont également plaidé en faveur de certaines mesures comme la levée du secret bancaire pour les ministres et députés actuels et précédents, la mise en place d'une taxation en fonction des revenus de chacun, une assurance médicale accessible à tous ainsi qu'une abolition des lois sexistes et misogynes. Les activistes ont dit attendre une aide de l'Europe, notamment pour garantir une transparence sur les comptes bancaires de la classe politique libanaise dans les banques européennes. (Belga)

Vos commentaires