Etats-Unis: un civil tue par balle un voleur de voitures armé

Etats-Unis: un civil tue par balle un voleur de voitures armé
Les défenseurs du port d'armes aux Etats-Unis estiment qu'"un bon gars" armé est souvent le meilleur moyen pour empêcher un crimeLoren ELLIOTT
vol

Un civil armé a tué dimanche par balle un voleur de voitures qui a blessé deux personnes et tiré dans un magasin Walmart dans le nord-ouest des Etats-Unis, a indiqué la police.

Ce cas devrait apporter des arguments supplémentaires aux défenseurs du port d'armes qui estiment qu'"un bon gars" armé est souvent le meilleur moyen pour empêcher un crime, malgré les appels croissants pour des lois plus strictes de contrôle des armes à feu.

Selon la police, le suspect a d'abord blessé une jeune femme de 16 ans lors d'un vol de voiture à Tumwater, à 80 kilomètres au sud de Seattle.

Des témoins ont ensuite indiqué que le voleur présumé est entré dans le magasin Walmart et a tiré sur la vitrine, a rapporté la police dans un communiqué.

Le même suspect a ensuite essayé de voler une autre voiture en tirant et blessant un homme qui était à l'intérieur.

"Le suspect effectuait une deuxième tentative de vol de voiture et deux civils armés se sont approché de lui. Le suspect a été mortellement blessé par l'un d'eux", selon les enquêteurs.

En novembre dernier à Texas, un passant armé a blessé un homme qui avait juste massacré 26 personnes dans une église.

S'adressant à la réunion annuelle de la puissante association de défense du port d'armes, la National Rifle Association, en mai, le vice-président américain Mike Pence avait déploré qu'il y aient trop de reportages sur les victimes des détenteurs d'armes et pas assez sur les "bons gars" avec des fusils.

Le président Donald Trump est également intervenu devant la NRA, rejetant les appels à des lois plus strictes sur le contrôle d'armes malgré la fusillade ayant fait 17 morts en février dans un lycée à Floride, après laquelle les survivants ont réclamé une réforme sur les armes à feu.

Les armes à feu sont à l'origine de plus de 30.000 morts annuellement aux Etats-Unis.

Vos commentaires