En ce moment
 

Être surfeuse au Maroc : contre les préjugés, les femmes montent sur les planches

Être surfeuse au Maroc : contre les préjugés, les femmes montent sur les planches

Au Maroc, les femmes qui se mettent en maillot ne peuvent pas toujours le faire : elles sont souvent mal vues. Ce qui pose problème, notamment, aux amatrices de surf. Elles doivent composer avec préjugés et traditions religieuses, comme l'a expliqué Benoit Duthoo dans le RTL info 13h.

Quand on est une femme au Maroc, il faut du courage pour pratiquer un sport nautique. Souvent, il faut affronter les regards ou les commentaires désapprobateurs des hommes marocains.

Rim a 28 ans et surfe depuis 4 ans : "Ici dans notre région, les gens se sont habitués à voir des filles dans l'eau, ce n'est plus aussi problématique que lorsque j'ai commencé, où c'était un peu plus difficile", raconte Rim Bechar, surfeuse.

Le surf est arrivé au Maroc dans les années 1960. Tout a débuté à Mehdia, au nord de Rabat, où des militaires d'une base franco-américaine ont introduit les premières planches. Pendant plus de 30 ans réservé aux hommes, le sport attire également les femmes depuis quelques années.

"Les amateurs de surf viennent beaucoup le week-end, note Jalal El Madkouri, président d'un club de surf à Rabat. On ne voit plus cette plage vide et sauvage. Il y a au moins 40 ou 50 surfeurs, et les filles viennent aussi en force : il y a au moins 15 à 20 surfeuses."


Vers une évolution des mentalités ? 

Globalement au Maroc, la pratique féminine du sport reste difficile : les femmes doivent faire attention à leur tenue. Selon une étude réalisée en 2017 par les Nations Unies, 72% des hommes et 78% des femmes estiment qu'une femme habillée de façon provocante mérite d'être harcelée.

"Je souhaite que toutes celles qui se sont vues interdire par leur père ou leur frère de faire ce qu'elles veulent, suivent la voie du sport car le surf rend dynamique et active. Après ça, elle connaîtront le secret", estime Ikram Sabani, membre d'un club de surf.

Signe de l'évolution des pratiques, en septembre 2016, le royaume a accueilli sa première compétition internationale de surf féminin.

Vos commentaires