En ce moment
 
 

Euro de volley: le choc tant attendu aura bien lieu entre la France et l'Italie en quarts

Euro de volley: le choc tant attendu aura bien lieu entre la France et l'Italie en quarts
L'Italien Osmany Juantorena (d) face aux Français Trévor Clévenot, Nicolas Le Goff et Stephen Boyer lors de l'Euro de volley le 18 septembre 2019 à MontpellierPASCAL GUYOT

Le choc entre l'Italie et la France aura bien lieu mardi: les Transalpins, même amoindris par le forfait de leur réceptionneur/attaquant Filippo Lanza, ont disposé de la Turquie en huitièmes de finale du Championnat d'Europe de volley, dimanche à Nantes.

Avec une journée en moins de récupération pour préparer leur quart de finale contre la France, les Italiens se devaient de rester le moins de temps possible sur le terrain du Hall XXL nantais, bien garni (3.119).

Mission accomplie pour les joueurs de Gianlorenzo Blengini, vainqueurs 3 sets à 0 (25-23, 25-18, 25-21) en 81 minutes mais qui ont été mis en difficulté par la Turquie dans le premier set et ont été sauvés par Gabriele Nelli sur une attaque et deux aces en fin de manche.

"Je suis heureux, parce que l'on a eu quelques problèmes et on est resté concentré sur le match. Tout le monde parlait du match contre la France en quarts de finale mais nous on n'en a pas parlé", a souligné le sélectionneur de la Nazionale après la rencontre.

Outre la blessure de Lanza, plusieurs joueurs italiens -Massimo Colaci, Simone Giannelli, Daniele Lavia ou encore Ivan Zaytsev- ont attrapé un virus ces derniers jours et ont été cloués au lit sans pouvoir toucher un ballon.

- Derby latin -

Français et Italiens vont donc se retrouver mardi soir dans un Hall XXL qui sera plein comme un œuf, six jours après une première mise en bouche à Montpellier, remportée par les Bleus de Laurent Tillie 3-1.

Ce classique du volley continental, sous forme de derby latin, va opposer deux équipes qui ont l'habitude de se croiser en Ligue des nations, mais qui n'ont plu eu l'occasion de disputer un match à fort enjeu en grand championnat depuis le 3-0 infligé par les équipiers d'Ivan Zaytsev aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

Les JO-2016 sont à l'origine d'une animosité entre les joueurs des deux équipes, notamment les Français qui avaient reproché à leurs rivaux de ne pas avoir joué le jeu contre le Canada, laissant filer la rencontre.

Les Italiens aborderont cette rencontre dans l'expectative avec Ivan Zaytsev, pas assez performant dans le premier set et laissé sur le banc pendant les deux suivants contre la Turquie, et Osmany Juantorena, qui s'est régulièrement massé le bas du dos au cours de ce match.

Vos commentaires