En ce moment
 
 

F1: 3e pole de la saison pour Charles Leclerc, les Ferrari en 1re ligne à Spa

Charles Leclerc (Ferrari) partira dimanche en pole-position au Grand Prix de Belgique, 13e manche du championnat du monde, devant son coéquipier Sebastian Vettel, les voitures italiennes affichant une vélocité retrouvée après la trêve estivale de la F1.

Il s'agit de la 3e pole-position de la saison pour le jeune (21 ans) Monégasque qui n'a toutefois encore jamais remporté de Grand Prix alors qu'il effectue sa première saison pour Ferrari.

Il a creusé un important écart sur son coéquipier allemand qu'il a devancé de 748/1000es lors de cette séance de qualifications disputée sous un temps chaud et ensoleillé.

Charles Leclerc a toutefois prévenu que "nous avons eu un peu de peine avec nos simulations de rythme de course hier (vendredi) et il va falloir que nous travaillions un peu là-dessus" d'ici dimanche.

Le départ de la course sera donné à 15h10 (13h10 GMT) et une chute des températures est prévue d'ici là.

L'ambiance festive sur le circuit belge a toutefois changé du tout au tout en fin d'après-midi avec l'accident mortel du pilote français Anthoine Hubert, 22 ans, tué lors d'une course de Formule 2 disputée sitôt après les qualifications de la F1.

"Je n'ai pas d'excuses à faire valoir", a estimé Vettel pour expliquer l'écart avec son coéquipier tout en se félicitant que les Ferrari occupent les deux premières places sur la grille de départ.

"Cela n'aide pas de ne pas être en pole", a ajouté le quadruple champion du monde allemand concernant ses chances de gagner dimanche alors qu'il avait remporté le GP de Belgique l'an dernier, sa dernière victoire en date.

Les deux Ferrari ont devancé sur le toboggan ardennais de Spa-Francorchamps --l'un des circuits les plus rapides de la saison et aussi l'un des plus longs avec 7 kilomètres-- le leader actuel du championnat du monde, Lewis Hamilton (Mercedes).

- Hamilton chanceux -

Celui-ci est violemment sorti de piste lors de la 3e séance d'essais libres samedi matin et ses mécaniciens ont dû remettre en état sa voiture très endommagée avant le début des qualifications.

"La 3e séance d'essais libres a été catastrophique pour moi mais mes mécaniciens ont été impeccables et si l'on tient compte du fait que j'ai manqué presque toute cette 3e séance d'essais libres et aussi une partie de la 1re séance de qualification, j'ai de la chance d'être là", a estimé le Britannique.

Il partagera la 2e ligne sur la grille avec son coéquipier Valtteri Bottas alors que le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) partira lui 5e.

L'Australien Daniel Ricciardo (Renault), qui a réalisé le 6e temps des qualifications, devra toutefois partir en 11e position car il a écopé d'une pénalité de 5 places en raison d'un changement de moteur. Même sanction pour son coéquipier chez Renault, l'Allemand Nico Hülkenberg, qui après avoir obtenu le 7e temps en qualifications ne partira que 12e.

Hamilton, déjà quintuple champion du monde, possède actuellement 62 points d'avance sur Bottas, 69 sur Max Verstappen et 94 sur Vettel. Charles Leclerc est lui 5e à 118 points alors qu'il reste neuf épreuves à courir, y compris celle de dimanche.

La santé retrouvée des Ferrari est toutefois une bonne nouvelle à une semaine de leur GP national à Monza où elles sont toujours attendues par un public italien dévoué à leur cause.

La Scuderia va introduire à cette occasion une nouvelle version de son moteur pour tenter de refaire le retard affiché en début de saison face aux Mercedes et également face à la Red Bull de Verstappen lors des dernières courses disputées avant la trêve qu'observe la F1 au mois d'août.

Vos commentaires