En ce moment
 
 

Facebook interdit sur son réseau le soutien au suprémacisme blanc

Facebook interdit sur son réseau le soutien au suprémacisme blanc
L'auteur des attentats dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, est un suprémaciste blanc et a diffusé les images en direct sur le réseau social

Facebook a annoncé mercredi l'interdiction sur le réseau social dès la semaine prochaine de toute "apologie" ou "soutien" aux thèses suprémacistes blanches ainsi qu'à celles soutenant la ségrégation des races dans des Etats séparés.

"Ces concepts sont profondément liés à des organisations qui font la promotion de la haine", a affirmé Facebook dans un communiqué. Cette annonce intervient douze jours après les attentats dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, dont l'auteur a diffusé les images en direct sur le réseau social.

Vos commentaires