En ce moment
 
 

Foi, homosexualité: querelle entre le vice-président américain et un candidat démocrate

Foi, homosexualité: querelle entre le vice-président américain et un candidat démocrate
Pete Buttigieg à New York le 4 avril 2019Don Emmert

Une étoile montante du parti démocrate, Pete Buttigieg, a dénoncé vendredi les politiques "discriminatoires" du vice-président Mike Pence contre les personnes LGBT, dernière pique en date échangée par ces deux Américains affichant leur foi chrétienne.

La querelle entre les deux hommes a braqué les projecteurs sur le sujet de la foi dans la campagne, au moment où des démocrates veulent desserrer la mainmise des conservateurs fondamentalistes sur les questions liées à la religion.

Pete Buttigieg, candidat à la présidentielle ouvertement croyant et homosexuel qui s'est marié avec un homme à l'église, a plusieurs fois critiqué M. Pence, proche de la droite évangéliste, dans de récents discours.

"Je n'ai pas de problème avec la religion, je suis aussi religieux. J'ai un problème avec le fait que la religion soit utilisée comme justification pour nuire à des gens", a dit M. Buttigieg sur NBC.

"Ça ne m'intéresse pas de me quereller avec le vice-président. Mais s'il voulait tirer tout ça au clair, il viendrait aujourd'hui et dirait qu'il a changé d'avis, que ça ne devrait pas être légal de discriminer des gens dans ce pays sur la base de ce qu'ils sont".

M. Buttigieg, 37 ans, est maire d'une petite ville de l'Indiana. M. Pence a lui été gouverneur de cet Etat avant de devenir le numéro deux de Donald Trump.

Ils ont travaillé ensemble sur des sujets comme les infrastructures, mais s'étaient déjà opposés à propos d'une loi sur la liberté religieuse signée par M. Pence et dont M. Buttigieg avait estimé qu'elle autorisait les discriminations sur des bases religieuses.

Réagissant aux dernières critiques de M. Buttigieg, M. Pence a déclaré à CNN que le jeune maire avait "dit des choses critiquant ma foi chrétienne, et moi personnellement".

"Mon mariage avec Chasten a fait de moi quelqu'un de meilleur, et oui monsieur le vice-président, ça m'a rapproché de Dieu", a répliqué Pete Buttigieg.

"Je peux vous dire que si le fait que je sois homosexuel était un choix, c'est un choix qui a été fait haut, très haut", a-t-il ajouté.

"Et c'est ce que voudrais que les Mike Pence du monde comprennent: si vous avez un problème avec qui je suis, votre problème n'est pas avec moi. Votre problème, monsieur, est avec mon créateur", a-t-il conclu.

Vos commentaires