France: huit et deux ans de prison pour un couple de "revenants" de Syrie

Syrie

(Belga) Un couple de Français adeptes de la charia, parti vivre entre 2015 et 2016 à Raqa (Syrie), alors fief de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), a été condamné lundi à Paris à huit ans de prison ferme pour lui, deux pour elle. Le couple a été condamné par le tribunal correctionnel pour association de malfaiteurs à visée terroriste.

Hosni Es Sediri, 34 ans, a été condamné à huit ans de prison assortis d'une période de sûreté de moitié, tandis que sa femme Zia, un convertie de 32 ans, a été condamnée à cinq ans, dont trois avec sursis assortis d'une mise à l'épreuve. L'accusation avait requis dix ans, la peine maximale, pour lui. Tous deux étaient partis en Egypte en mai 2015 avant de gagner la Syrie en juillet afin de vivre leur religion dans un pays appliquant la charia (loi islamique), selon leurs déclarations. Zia avait laissé en France, chez son ex-mari, son fils de cinq ans. En Syrie, elle avait passé un peu plus d'un mois dans une maison pour femmes, tandis que son mari partait à Mossoul, capitale irakienne de l'EI, pour un entraînement religieux et militaire. A son retour en Syrie, tous deux avaient loué un appartement à Raqa. Le mari nie formellement avoir combattu pour l'EI, ou même travaillé pour l'organisation djihadiste, tandis que sa femme ne conte que des bribes de sa vie sur place. Visiblement déçu des conditions de vie sur place, le couple avait décidé de rentrer en France. Ils avaient passé une parenthèse d'un mois à Mossoul, officiellement pour tenter de récupérer le passeport de Zia, confisqué, comme c'est l'usage, par l'EI. Sans succès. Le couple avait fini par quitter Raqa pour une ville plus proche de la frontière turque. De là, ils avaient fini par passer en Turquie en mars 2016, "sous les tirs" des Turcs et poursuivis par l'EI, selon leur récit. (Belga)

Vos commentaires