En ce moment
 

France: six gérantes de salons de massage chinoises condamnées pour proxénétisme à Nice

Chine

(Belga) Six Chinoises ont été condamnées à des peines de 12 à 30 mois de prison pour proxénétisme jeudi à Nice, dans le sud-est de la France, pour avoir laissé se développer des activités à caractère sexuel dans les salons de massage dont elles étaient les gérantes.

Le tribunal a également condamné un Français à 15 mois de prison avec sursis, et une septième Chinoise, en son absence, à deux ans de prison. Un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre. Par le jeu des aménagements de peine et des sursis partiels, toutes les prévenues échappent toutefois à l'incarcération. Le tribunal a également infligé des amendes allant jusqu'à 30.000 euros et la fermeture des salons qui n'avaient pas encore été liquidés. Selon le procureur, le réseau avait une activité "florissante" et abusait de "l'état de vulnérabilité de jeunes Chinoises parfois sans papiers ou étudiantes", qui devaient rembourser des passeurs. Le procureur avait aussi évoqué les craintes exprimées par certaines de ces employées, dont aucune n'a été poursuivie, qui parlaient "d'un milieu, d'une mafia chinoise". Les gérantes étaient "de véritables proxénètes qui savaient, en tout état de cause, ce qui se passait dans leurs salons", si elles ne l'avaient pas "organisé" elles-même, a-t-il souligné. Les masseuses, venues de Chine ou d'Asie du Sud-Est travaillaient le plus souvent sans contrat de travail, certaines dormant la nuit à même les lits de massage des établissements. (Belga)

Vos commentaires