En ce moment
 
 

Fusillade au Mexique: le maire d'une ville et son père parmi les 18 victimes

Fusillade au Mexique: le maire d'une ville et son père parmi les 18 victimes
(c)Belga
 
 

Au moins 18 personnes, dont le maire de la municipalité, ont été tuées mercredi lors d'une attaque armée à San Miguel Totolapan, dans l'État de Guerrero (sud), a-t-on indiqué de source judiciaire.

Le maire de gauche de cette ville de 4.300 habitants, Conrado Mendoza, se trouvait à la mairie lors de l'attaque, lancée en plein jour dans cette partie du Mexique en proie aux violences liées au trafic de drogue.

Son père, qui fut lui-même maire il y a plusieurs années, figure également parmi les victimes, selon des sources policières. Deux personnes ont également été blessées lors de cette attaque, a déclaré sans plus de précisions la procureure Sandra Luz Valdovinos à la télévision Milenio.

Attaque d'un gang

Selon la presse mexicaine, l'attaque a été conduite par le gang "los Tequileros", trafiquants de drogue de l'État de Jalisco (ouest), alliés au puissant cartel Jalisco Nueva Generacion.

Des images diffusées par des médias locaux montrent la façade de la mairie de San Miguel Totolapan criblée de balles tandis que résonnent des cris de témoins de l'attaque.

Los Tequileros sont actifs depuis plusieurs années dans la région, où ils pratiquaient surtout des enlèvements contre rançons. Depuis 2018, la mort d'un de leurs leaders dans une bataille rangée avec la police les avaient toutefois placés sur la défensive.

Il y avait des menaces

Dans des messages qui ont circulé ces derniers jours dans la communauté, selon la presse locale, los Tequileros menaçaient de revenir à San Miguel Totolapan.

"Un dispositif a été mis en place pour pourchasser et retrouver les auteurs de cette attaque", qui ont apparemment tous réussi à prendre la fuite, ont indiqué les autorités locales. "Il n'y aura pas d'impunité", a affirmé la gouverneure de l'État de Guerrero, Evelyn Salgado.

Cette dernière attaque porte à 94 le nombre de maires assassinés au Mexique depuis 2000, selon le cabinet de conseil Etellekt.
Quelque 340.000 personnes sont décédées de mort violente au Mexique depuis le déploiement en 2006 de l'armée pour combattre les cartels de la drogue.


 

Vos commentaires