En ce moment
 
 

Une fusillade dans un supermarché au Texas fait 20 morts et 26 blessés: le tireur a été interpellé

Une fusillade dans un supermarché au Texas fait 20 morts et 26 blessés: le tireur a été interpellé
© Photo Belga

Vingt personnes ont été tuées samedi quand un homme a ouvert le feu aux abords d'un hypermarché Walmart d'El Paso, au Texas a annoncé le gouverneur de cet Etat du sud des Etats-Unis.

Vingt personnes ont été tuées et 26 blessées samedi quand un homme a ouvert le feu aux abords d'un hypermarché Walmart d'El Paso dans le sud des Etats-Unis, ont annoncé les autorités du Texas.

"Vingt personnes innocentes d'El Paso ont perdu la vie", a déclaré Greg Abbott, le gouverneur de cet immense Etat, lors d'un point presse. Greg Allen, le chef de la police d'El Paso, a précisé que 26 personnes avaient également été blessées dans cette attaque survenue à proximité de la frontière mexicaine.

Sans préciser son nom, M. Allen a confirmé qu'un "homme blanc de 21 ans" avait été interpellé et placé en garde à vue. "Nous avons un manifeste de cet individu qui indique, dans une certaine mesure, un lien possible avec un crime de haine", a ajouté le policier.


Une intervention rapide de la police selon les autorités

Aux Etats-Unis, ce qualificatif désigne traditionnellement un acte dirigé contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques comme la race, la religion ou l'orientation sexuelle. Un document, attribué au tireur, circule sur internet. Son auteur y dénonce notamment une "invasion hispanique du Texas". 

Selon les autorités, la police est intervenue "six minutes" après avoir été prévenue de la présence d'un tireur dans la zone commerciale. Les Etats-Unis, où le port d'armes est légal, sont régulièrement endeuillés par des fusillades qui touchent aussi bien les écoles que les lieux de culte, de fête ou de travail ou les commerces.


La 250e tuerie de masse depuis le début de l'année

La tuerie d'El Paso est la 250e depuis le début de l'année ayant touché quatre personnes ou plus, selon l'ONG Gun violence archives. 

Un employé du groupe Walmart avait déjà ouvert le feu mardi dans un supermarché de la chaîne, situé dans le Mississippi, tuant deux de ses collègues.

Comme après chaque bain de sang, plusieurs voix se sont élevées pour réclamer une meilleure régulation du marché des armes à feu. "Il est grand temps d'agir et de mettre un terme à cette épidémie de violences liée aux armes", a ainsi tweeté le favori de la course à la primaire démocrate Joe Biden.

"L'Amérique est attaquée par un terrorisme intérieur de nationalistes blancs", a dénoncé un de ses rivals, le maire de South Bend (Indiana) Pete Buttigieg. Le ministre de la Justice Bill Barr a promis de traduire rapidement en justice le responsable du massacre.


 
 
 
 
 
 
 

Vos commentaires