GP d'Autriche: Bottas vole la vedette à Hamilton, Grosjean espère ses premiers points

GP d'Autriche: Bottas vole la vedette à Hamilton, Grosjean espère ses premiers points
Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) auteur de la pole position au GP d'Autriche, le 30 juin 2018 à SpielbergANDREJ ISAKOVIC

En décrochant samedi sa deuxième pole position successive au Grand Prix d'Autriche, Valtteri Bottas a volé la vedette à son coéquipier Lewis Hamilton, alors que Romain Grosjean, 5e sur la grille, peut espérer marquer ses premiers points en 2018.

Vainqueur l'an passé, Bottas partira dimanche, sur la première ligne, devant le quadruple champion du monde britannique, grâce à la 5e "pole" de sa carrière, décrochée avec seulement 19/1000 d'avance.

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), qualifié en 3e position, ne pointera qu'au 6e rang après avoir reçu trois places de pénalité.

Vettel, qui compte 14 points de retard sur Hamilton, a gêné l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Renault) en ralentissant sur la trajectoire de course lors de la Q2.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) occupera donc la deuxième ligne derrière le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari).

Et Vettel, au lieu de se mesurer à Hamilton, s'élancera derrière le Français Romain Grosjean (Haas), toujours bredouille cette saison.

Ce dernier a pris le meilleur sur l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull) et son coéquipier danois Kevin Magnussen.

"L'équilibre de la voiture était très bon, on a pu s'amuser en Q3 et j'espère qu'on va rester dans les points demain avec Kevin", s'est réjoui le natif de Genève.

Bottas, qui a tranquillement dégusté une glace en se rendant à la conférence de presse, pense lui avoir la recette pour rééditer son succès de l'an dernier.

- Le passe-temps de Hamilton -

"J'ai juste besoin d'un bon départ propre, ne rien faire de surprenant, surtout ne pas jouer au héros dans le virage N.1 et ensuite aller de l'avant", a expliqué le pilote de 28 ans.

"Valtteri le mérite, ce n'est pas si mal pour moi, je suis content" a réagi son équipier, qui a paru pourtant vexé.

Plutôt que Bottas, dont la devise doit être "Pour vivre heureux vivons caché", c'est l'activité hors piste du quadruple champion du monde britannique qui a monopolisé les conversations ces derniers jours dans le paddock.

Le natif de Stevenage a en effet chanté quelques couplets polissons sur un titre R'n'B du dernier album de la chanteuse Christina Aguilera, sous le pseudonyme de XNDA.

Une collaboration non confirmée par le quadruple champion du monde, qui passe une bonne partie de ses loisirs à enregistrer ses propres compositions.

Les détails de son renouvellement de contrat, en négociations depuis janvier mais qui devrait être annoncé sous peu, ont apparemment achoppé sur le nombre de jours libres qu'il serait autorisé à prendre et ses obligations envers les sponsors, auxquelles il aimerait se soustraire au maximum.

Mercedes a de longue date identifié ses problèmes de motivation, qui lui font parfois vivre des week-ends sans.

"On peut voir très rapidement dans son attitude quand il n'est pas à 100%", expliquait récemment Niki Lauda, le président non-exécutif de l'écurie de Brackley, qui déplore de le voir s'éparpiller.

Dans le prochain numéro de la version britannique du magazine GQ, Hamilton pose en kilt, une nouvelle réponse à la polémique provoquée lorsqu'il avait reproché à son neveu de porter une robe de princesse à Noël dernier.

- Ferrari convoite Leclerc -

Interrogé sur la fait de savoir si partager la première ligne dimanche avec son coéquipier au lieu d'un adversaire changeait son approche, Hamilton a assuré qu'il n'en était "rien".

Mais l'Autriche lui rappelle forcément son accrochage au dernier tour en 2016 avec Nico Rosberg, son équipier d'alors, qui lui avait certes offert la victoire mais aussi créé des secousses durables dans l'équipe.

Outre ses prouesses musicales, le cirque itinérant de la F1 se passionne aussi au sujet des rumeurs envoyant Charles Leclerc chez Ferrari en 2019 à la place de Kimi Räikkönen.

Pressé de questions sur le sujet, le Monégasque de 20 ans a eu du mal vendredi à démentir sans rougir ce qui devient de plus en plus un secret de polichinelle.

Un contrat de deux ans lui a été proposé selon la BBC et la Gazzetta dello Sport.

Pénalisé de cinq places sur la grille pour un changement de boîte de vitesse, Leclerc a atteint la Q2 mais partira 18e.

Comme plusieurs de ses collègues depuis vendredi matin, il a abimé en Q1 son aileron avant sur les parties les plus hautes du vibreur, de couleur jaune, du virage N.9.

Un élément du tracé du Red Bull Ring qui pourrait bien avoir son importance en course.

Vos commentaires