En ce moment
 

GP d'Autriche: Vettel (Ferrari) pénalisé de 3 places sur la grille pour avoir gêné Sainz (Renault)

GP d'Autriche: Vettel (Ferrari) pénalisé de 3 places sur la grille pour avoir gêné Sainz (Renault)
L'Allemand Sebastien Vettel pénalisé de trois places lors des qualifications du GP d'Autriche le 30 juin 2018ANDREJ ISAKOVIC

L'Allemand Sebastien Vettel (Ferrari) a reçu trois places de pénalité sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche pour avoir gêné l'Espagnol Carlos Sainz Jr (Renault) samedi lors des qualifications et s'élancera donc sur la 6e place dimanche.

"Après avoir examiné tous les incidents similaires depuis le début de 2016, la pénalité de trois places sur la grille est cohérente", ont indiqué dans un communiqué les commissaires de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Le pilote de 30 ans, quadruple champion du monde, a également écopé d'un retrait d'un point sur son permis. Il en conserve donc neuf sur douze.

Si un pilote perd douze points sur une période de douze mois, il reçoit une suspension d'une course.

Sur le Red Bull Ring, Vettel partira donc derrière le Français Romain Grosjean (Haas) et devant l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull).

L'Allemand s'est excusé en conférence de presse auprès de Sainz Jr mais a expliqué qu'il ne pouvait pas voir l'Espagnol, que son écurie ne l'avait pas prévenu, et qu'il pensait que celui-ci était rentré aux stands à la fin du tour précédent.

Les commissaires ont considéré que malgré l'absence d'appel radio de son équipe, Vettel, conscient d'un problème de vision dans ses rétroviseurs à cet endroit du circuit, n'aurait pas dû ralentir sur la trajectoire de course, lors d'un tour de décélération en qualifications.

L'Allemand avait forcé Sainz Jr, lancé dans un tour rapide, à sortir brièvement de la piste après le virage N.1 durant la Q2.

Vettel compte 14 points de retard au classement sur le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), 2e des qualifications de samedi derrière son coéquipier finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), en pole comme l'an dernier sur la piste autrichienne.

Vos commentaires