En ce moment
 
 

Guyane: les homicides en forte hausse

Guyane: les homicides en forte hausse
Avec 25 homicides depuis le début de l'année en Guyane, les crimes de sang sont en forte hausse sur le territoireFRANCOIS NASCIMBENI

Avec 25 homicides enregistrés depuis le début de l'année en Guyane, les crimes de sang sont en forte hausse sur le territoire où les chiffres dépassent déjà ceux de 2017 et 2018, a-t-on appris lundi auprès du procureur adjoint de la République.

Dernière affaire en date: deux personnes ont été tuées par arme à feu dimanche soir dans un quartier d'habitat spontané à Macouria, ville voisine de Cayenne, a annoncé Jean-Claude Belot à l'AFP.

L'un des deux corps, celui d'un homme d'une trentaine d'années originaire du Guyana, a été identifié a-t-il précisé.

Selon le parquet, ces deux décès portent à 25 le nombre d'homicides depuis janvier dans ce territoire d'Amérique du sud de plus de 250.000 habitants, qui figure parmi les territoires français où le taux d'homicides est le plus élevé par nombre d'habitants.

"Nous sommes dans une année forte en terme de délinquance violente" souligne le parquet de Cayenne, selon lequel 2017 et 2018 avaient été des années "exceptionnellement basses", avec 23 homicides chaque année.

"Un référent victimes" a été désigné récemment au sein du parquet en réponse à la hausse de la criminalité, selon le procureur adjoint qui indique que de "nouvelles initiatives" seront prises dès septembre par les autorités judiciaires.

"Cette année, nous avons des homicides liés à des coups de couteau qui sont malheureusement mortels dès le premier coup" avait expliqué début juillet le directeur départemental de la sécurité publique de Guyane, Thierry Guignet Doron.

Il y a une semaine, une jeune guyanaise de 26 ans a été tuée par son mari après avoir été frappée à coups de couteau à la carotide.

En 2016, 42 homicides avaient été enregistrés sur le territoire, soit les plus mauvais chiffres au niveau national cette année-là.

Vos commentaires