En ce moment
 

Gymnastique: Leung, ex-dirigeante de la NBA, nommée présidente de la Fédération américaine

Gymnastique: Leung, ex-dirigeante de la NBA, nommée présidente de la Fédération américaine
La Fédération américaine de gymnastique éclaboussée par le scandale Nassar, se dote d'une nouvelle directionKARIM JAAFAR

Li Li Leung, ancienne vice-présidente de la Ligue américaine de basket, a été nommée mardi à la tête de la Fédération américaine de gymnastique, en lutte pour sa survie après le scandale des abus sexuels de l'ancien médecin Larry Nassar.

"Comme tout le monde, j'étais bouleversée et en colère d'apprendre les abus et les manquements des institutions qui ont laissé tomber les athlètes", a déclaré Leung. "J'admire le courage et la force des survivants et je ferai de la résolution de leurs revendications une priorité".

Li Li Leung, elle-même ancienne gymnaste, prendra ses fonctions le 8 mars au sein du siège de la Fédération à Indianapolis.

En 23 mois, USA Gymnastics vient de changer pour la quatrième fois de président. Une instabilité révélatrice de la crise au sein de l'institution depuis les révélations puis l'emprisonnement de Larry Nassar, condamné début 2018 à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé au moins 250 victimes, parmi lesquelles la star mondiale de la discipline Simone Biles.

Le Comité olympique américain (USOC) a depuis menacé de retirer son agrément et de démanteler USA Gymnastics, qui a été accusée d'avoir couvert les crimes de Nassar.

"La combinaison unique de ses compétences en affaires, de son expérience en management et de sa passion pour la gymnastique fait de Li Li la personne idéale pour diriger notre organisation à ce moment important de notre histoire", a déclaré Kathryn Carson, membre du conseil d'administration de USA Gymnastics.

La fédération s'est déclarée en décembre dernier en faillite alors qu'elle doit faire face aux poursuites judiciaires et demandes d'indemnisation des victimes. En se plaçant sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, USA Gymnastics, qui a perdu la plupart de ses sponsors, espère pouvoir indemniser les victimes.

Vos commentaires