En ce moment
 

Homme vivant seul depuis 22 ans dans la forêt: "Il est trop tard pour apprendre sa langue et savoir ce qu'il pense" (vidéo)

Homme vivant seul depuis 22 ans dans la forêt:

La Fondation nationale indienne a rendu publique une vidéo prouvant l'existence d'une tribu isolée vivant au sud-est du Brésil. "C'est probablement une famille", a commenté Marc Lenaerts, anthropologue et professeur à l'ULB. Quant à l'homme vivant seul depuis 22 ans, dont les images avaient été publiées en juillet, le professeur estime qu'il est "trop tard pour apprendre sa langue et savoir ce qu'il pense".

Quelques personnes se promenant dans une clairière au milieu de l'abondante végétation amazonienne: voilà ce que montrent les images inédites, enregistrées par un drone près de la frontière entre le Brésil et le Pérou. Cette vidéo dévoile l'existence d'une nouvelle tribu isolée, découverte par la Fondation nationale indienne (Funai). "C'est probablement un très petit groupe, ça semble être une famille, commente l'anthropologue Marc Lenaerts, au micro de nos reporters Sébastien Rosenfeld et Thomas Decupere. Ce professeur à l'ULB étudie depuis plus de 20 ans ces peuplades. "Peut-être qu'il s'agit d'une famille étendue. Mais là, on ne sait pas grand-chose de plus".

L'expert a fait de nombreux voyages, notamment auprès des Indiens, mais en évitant tout contact direct avec ceux qui se cachent. "La plupart des Indiens isolés ne sont probablement pas isolés depuis toujours, décrit-il. C'est-à-dire que c'est probablement il y a un siècle, à la fin du XIXe-début XXe, qu'ils ont fui, et puis oublié".


Homme vivant seul depuis 22 ans dans la forêt: "C'est triste car il est trop tard"

La fondation nationale indienne possède les preuves de l’existence de 11 tribus non contactées. Leur protection est une priorité. En juillet dernier, l’organisme avait révélé l’existence d’un homme, qui arpentait seul depuis 22 ans, la forêt, dernier survivant de son peuple ayant succombé aux attaques des exploitants de bois. "C'est extrêmement triste, parce que là, il est vraiment trop tard, se désole l'anthropologue. Il est trop tard pour apprendre sa langue, trop tard pour savoir vraiment ce qu'il pense, trop tard pour tout".
indien


Les industries menacent la vie de ces tribus

Les spécialistes et les associations dénoncent les pressions du secteur alimentaire et du minerai qui menacent l’existence de ces tribus. Rien qu’au Brésil, il existe plus de 800.000 indigènes appartenant à 305 ethnies. Une diversité qui fait la richesse de l’humanité.

Vos commentaires