En ce moment
 
 

Hong Kong plonge dans de nouvelles violences

(Belga) Hong Kong a plongé dimanche soir dans de nouvelles violences, la police ayant recours aux lacrymogènes et canons à eau contre des militants pro-démocratie qui jetaient des pierres et des cocktails Molotov lors d'une manifestation interdite.

Des dizaines de milliers de personnes avaient bravé cet interdit pour descendre à nouveau dans les rues et se répandre dans les artères allant de Causeway Bay à Central, les quartiers du centre de l'île de Hong Kong. Le rassemblement a dégénéré en violences entre policiers et groupuscules radicaux qui tentaient de s'en prendre au complexe abritant le siège de l'exécutif. Les forces de l'ordre ont tiré de nombreuses grenades lacrymogènes et les canons à eau ont projeté leur liquide coloré en bleu sur les manifestants qui avaient lancé des pierres et des cocktail Molotov par-dessus les barrières érigées autour du complexe gouvernemental. L'ex-colonie britannique traverse depuis précisément 99 jours sa plus grave crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des actions et manifestations quasi-quotidiennes. La crise est née en juin du rejet d'un projet de loi hongkongais, désormais enterré, qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. Pékin a plusieurs fois accusé cette mobilisation d'être en fait financée par des capitaux étrangers, en montrant du doigt la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, mais sans étayer ses dires. Les manifestants hongkongais ont ces derniers temps intensifié leurs efforts pour sensibiliser la communauté internationale. (Belga)

Vos commentaires