En ce moment
 

Hourras et pyjamas: l'école de Meghan goûte au mariage royal

Hourras et pyjamas: l'école de Meghan goûte au mariage royal
Des élèves de l'école Immaculate Heart, ancien établissement de Meghan Markle à Los Angeles, regardent le mariage royal à la télévision le 19 mai 2018DAVID MCNEW
Mariage

Lorsque Meghan Markle a embrassé le prince Harry à la sortie de la chapelle Saint-George, des applaudissements et des cris de joie ont envahi le gymnase de l'école de Los Angeles où la nouvelle duchesse a étudié.

Sur la scène où la jeune Américaine a fait ses premiers pas d'actrice, dans l'école catholique pour filles de l'Immaculate Heart, un écran géant a été installé pour retransmettre le mariage royal.

Et la soixantaine de personnes qui se sont courageusement levées au milieu de la nuit pour assister à l'événement ne perdent pas une miette de la cérémonie, de l'autre côté de l'Atlantique.

Décalage horaire oblige, la plupart se sont habillés de manière très décontractée: survêtements, tee-shirts, pyjamas pour certains. Quelques-uns, pourtant, désireux de marquer le coup et d'être à l'unisson, ont opté pour un chapeau.

"Nous essayons de nous mettre dans l'état d'esprit", raconte tout sourire Sandra Ponce, 46 ans, en tenue de soirée, qui partage une couverture avec sa fille Micaela, 13 ans.

Les Américains ne sont pas - loin s'en faut - des passionnés du Palais de Buckingham, mais leur curiosité s'aiguise lors des grands événements.

Beaucoup de mères présentes dans l'école se souviennent avec émotion du mariage de Lady Di et du prince Charles, les parents de Harry, en 1981.

Nombre de filles assises dans le gymnase samedi n'étaient pas nées lorsque Meghan, 36 ans, était élève ici.

Mais son mariage - le premier de l'histoire moderne d'une personne métisse avec un membre de la famille royale britannique - intrigue, fascine.

"Elle est comme un modèle", raconte Micaela, d'origine latino-américaine.

"Une femme de couleur... nous sommes très heureux de voir cela", ajoute sa mère évoquant celle qui est désormais duchesse de Sussex.

"Je suis fière de faire partie de l'Immaculate Heart", souligne de son côté Tulsa Johnson, venue avec sa mère Stacey. "Elle a laissé une trace ici".

- "Princesses... ou présidentes" -

Meghan Markle - dont les racines californiennes se reflètent dans son goût revendiqué pour "le yoga, le plage et les avocats" - est la deuxième américaine à se marier avec un membre de la famille royale britannique.

La première fut, il y a 80 ans, Wallis Simpson, l'Américaine divorcée pour laquelle Edouard VIII avait abdiqué.

Ces jeunes filles fascinées par la fastueuse cérémonie à Windsor rêvent-elles d'un destin similaire?

"Je préférerais être mathématicienne ou designer", tranche Tulsa.

La directrice, Naemah Morris, qui est sortie de l'école peu avant l'arrivée de Meghan, raconte avoir suivi avec attention la carrière d'actrice de la jeune femme bien avant le grand tourbillon royal.

"Nous montrons aux élèves qui arrivent la vidéo de son discours aux Nations unies" en 2015, raconte-t-elle, évoquant l'engagement de l'ex-actrice dans l'humanitaire.

L'école tient à mettre en valeur les anciens élèves "qui font une différence dans le monde", ajoute-t-elle. "C'est vraiment une source d'inspiration".

La responsable du collège, Gina Bonino Faner, souligne combien il est important à ses yeux que l'horizon de ses élèves soit ouvert et sans limites.

"Des dirigeantes d'entreprises, des docteurs... Je ne serais pas surprise si certaines d'entre elles devenaient princesses... voire présidentes".

Vos commentaires