En ce moment
 
 

Human Rights Watch "paye le prix" de son soutien aux manifestants à Hong Kong

Human Rights Watch
 
 

(Belga) La Chine a déclaré lundi que le directeur d'Human Rights Watch avait été interdit d'entrée à Hong Kong en raison du soutien de son organisation aux manifestants du territoire autonome. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a affirmé que des ONG incitaient les manifestants à "s'engager dans l'extrême violence" et "portaient une grande responsabilité dans le chaos actuel à Hong Kong".

"Ces organisations méritent des sanctions et doivent payer", a-t-il ajouté. Il a rappelé que la Chine avait le droit de refuser ou d'autoriser les entrées individuelles dans le pays. Le directeur de HRW, Kenneth Roth, devait y dévoiler le rapport mondial 2020 sur les droits humains mercredi. "J'avais espéré pouvoir mettre en lumière les attaques de plus en plus fortes menées par Pékin contre les efforts internationaux pour soutenir les droits de l'Homme", a-t-il indiqué. "Ce refus de me laisser entrer à Hong Kong en est une illustration éclatante." M. Roth a indiqué sur Twitter qu'il rentrait à New York, d'où il dévoilera mercredi le rapport au siège des Nations Unies. (Belga)


 




 

Vos commentaires