En ce moment
 
 

Immigration: les arrestations devraient baisser de 25% en juin

(Belga) Les arrestations de migrants tentant d'entrer clandestinement aux Etats-Unis devraient baisser de 25% en juin grâce aux mesures prises par le Mexique, a estimé vendredi le ministre américain de la Sécurité intérieure par intérim.

"Ces trois dernières semaines ont montré" que les mesures prises par Mexico pour empêcher les migrants de traverser son pays et d'atteindre la frontière américaine "ont un impact", a affirmé Kevin McAleenan lors d'une conférence de presse, soulignant que cette baisse de 25% attendue en juin était "la plus importante" de ces dernières années, a-t-il souligné. "Nous saurons dès mi-juillet, et de façon certaine fin juillet, si ces efforts sont durables et ont un impact important", a expliqué le ministre. Malgré la politique restrictive en matière d'immigration légale et illégale du gouvernement américain, les flux migratoires n'ont cessé d'augmenter, avec une arrivée toujours plus importante de familles et de mineurs originaires principalement du Honduras, du Guatemala et du Salvador. En mai, plus de 144.000 migrants ont été arrêtés ou refoulés à la frontière Sud, contre une moyenne de 20.000 les premiers mois de la présidence de Donald Trump. Ces arrivées massives ont saturé les capacités de détention et d'hébergement à la frontière et des ONG ont souligné le manque d'hygiène de certaines structures gérées par la police aux frontières. Pour tarir le flux, le Mexique a accepté début juin sous la pression de Washington de renforcer les contrôles à sa frontière avec le Guatemala et à accélérer le retour des migrants d'Amérique centrale vers leur pays, dans l'attente que soient traitées leurs demandes d'asile aux Etats-Unis. Mexico s'est aussi engagé à agir contre les réseaux de passeurs, de transport et de financement de l'immigration clandestine. Grâce à ces mesures, "je pense que nous allons constater une baisse continue" du nombre de migrants, a dit M. McAleenan, ancien patron de la police aux frontières. Cela permettra de désengorger les centres d'accueil surpeuplés et, avec la mise en place de nouveaux centres, "cela devrait entraîner une bien meilleure situation à la frontière pour les migrants", a-t-il ajouté. Cette baisse aura aussi un effet "sur les criminels qui profitent" des migrants en leur faisant payer le passage aux Etats-Unis. (Belga)

Vos commentaires