En ce moment
 
 

Incroyable: Ginny, 101 ans, pêche le homard plusieurs fois par semaine aux États-Unis (vidéo)

Incroyable: Ginny, 101 ans, pêche le homard plusieurs fois par semaine aux États-Unis
 
 

Aux Etats-Unis, l'histoire savoureuse de Ginny: à 101 ans, l'Américaine pratique encore la pêche aux homards dans le Maine. Trois fois par semaine, Ginny prend la mer avec son fils de 78 ans.

On la surnomme la "Lobster Lady" soit littéralement "la dame au homard". A 101 ans, Ginny les manipule et les inspecte avec toujours autant de dextérité. Et elle ne compte pas s'arrêter de si tôt: "Je vais continuer à faire ça jusqu'à quand? Jusqu'à ma mort? Il me reste assez de temps. Les gens me demandent 'pourquoi faites-vous cela?'. Parce que je le veux bien, je suis assez vieille pour être mon propre patron", dit-elle sourire aux lèvres. 

Née en 1920, cette centenaire est la plus ancienne homardière autorisée à travailler sur son bateau au large de la côte du nord-est des Etats-Unis. Munie de son gilet jaune et de bottes en caoutchouc, Ginny part à la pêche à raison de 3 fois par semaine dès 5h du matin à chaque fois que la météo le permet. "J'ai commencé à aller à la pêche quand un jour mon mari est rentré du travail, mes vêtements de pêche étaient près dans le jardin. Et il m'a dit 'je pensais que tu allais travailler', j'ai dit 'je viens de démissioner et je viens avec toi'", se remémore-t-elle.


Ginny, 101 ans et son fils Max, 78 ans  

Si aujourd'hui son mari n'est plus là, c'est avec son fils Max, âgé de 78 ans, qu'ils relèvent ensemble une centaine de pièges à homards chaque jour. "Vous savez c'est un travail difficile, vous devez faire attention à l'endroit où vous vous trouvez parce qu'il y a beaucoup d'eau et de passages étroits, surtout le matin car c'est très brumeux", explique Max. Des dangers qui n'effraient pas Ginny. Sur le bateau qui porte son nom, elle prolonge sa vie sur l'eau, comme elle a toujours rêvé.


 




 

Vos commentaires