Iran: les conflits dans la région entravent la lutte contre les tempêtes de sable

Iran: les conflits dans la région entravent la lutte contre les tempêtes de sable
Une tempête de sable dans la ville iranienne d'Ahvaz le 18 février 2017MORTEZA JABERIAN

Les conflits en cours dans la région du Moyen-Orient entravent les efforts de l'Iran pour lutter contre les tempêtes de sable, a indiqué samedi le directeur adjoint du département iranien de l'Environnement.

"Nous avons signé des accords avec les gouvernements irakien et syrien en 2010 et 2011 pour les aider à lutter contre la source des tempêtes de sable", a expliqué Massoud Tajrishi au cours d'une conférence de presse à Téhéran.

"Mais vu les évènements dans ces deux pays, l'environnement a perdu son caractère prioritaire, et n'est toujours pas une priorité pour eux", a-t-il déploré.

En Iran, quelque 30 millions d'hectares subissent tous les ans les dévastatrices tempêtes de sable provenant notamment d'Irak, d'Arabie saoudite et de Syrie.

Plusieurs centaines de personnes sont hospitalisées à ces occasions pour des problèmes respiratoires tandis que les zones frontalières enregistrent l'un des taux de pollution de l'air les plus élevés au monde.

Le déclenchement en 2011 de la guerre en Syrie et l'invasion par les jihadistes du groupe Etat islamique de larges pans de territoire irakien et syrien --largement perdus depuis-- ont constitué un revers majeur pour les efforts de lutte contre les tempêtes de sable.

Massoud Tajrishi a fait état de la mise en oeuvre d'un nouveau système de cartographie dont l'objet est de retracer l'origine et le parcours des tempêtes de sable pour mieux les comprendre et les contrer.

Mais, a-t-il souligné, "l'Iran est entouré d'une ceinture de déserts, et avec la diminution des pluies en raison du changement climatique, les tempêtes de sable ne sont pas près de disparaître."

Vos commentaires