En ce moment
 

Israël autorise plus de 1.000 logements de colons en Cisjordanie, selon une ONG

Israël autorise plus de 1.000 logements de colons en Cisjordanie, selon une ONG
Une photo prise le 30 janvier 2015 montre une vue générale de la colonie israélienne d'Adam près de Ramallah en Cisjordanie occupéeThomas COEX
ISRAEL

Les autorités israéliennes ont autorisé mercredi des plans de construction pour plus d'un millier de logements de colons en Cisjordanie occupée, a indiqué l'organisation anti-colonisation la Paix Maintenant.

Les plans approuvés sont à différents stades de la procédure d'instruction. Sur ce total, 370 logements se trouvent dans la colonie d'Adam, près de Ramallah, où un Palestinien avait tué un Israélien en juillet.

Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman avait alors promis la construction de 400 nouveaux logements à Adam comme "meilleure réponse au terrorisme".

Selon la Paix maintenant, une ONG israélienne, la construction dans les colonies a fait un bond depuis l'arrivée au pouvoir début de 2017 du président américain Donald Trump, grand allié du gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Depuis cette date, les autorités israéliennes ont approuvé plus de 15.000 logements en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé depuis plus de 50 ans par l'armée israélienne.

Après la précédente administration américaine de Barack Obama, ouvertement critique contre la colonisation, celle de Donald Trump s'est signalée par sa discrétion sur le sujet, en même temps que par son non-engagement pour la solution de deux Etats, israélien et palestinien.

Une porte-parole de l'armée contactée par l'AFP n'a pas été en mesure de confirmer le chiffre des autorisations pour les logements, affirmant que les décisions définitives n'avaient pas encore été prises.

Le Conseil de Yesha, principale organisation représentative des colons de Cisjordanie, a lui déploré dans un communiqué que la quantité de logements autorisés soit "si faible". Selon l'organisation, au cours des derniers 18 mois des autorisations avaient été données pour la construction de 2.000 à 3.000 logements, à chaque annonce.

Selon La Paix Maintenant, parmi les 1.004 logements approuvés, 96% sont dans des colonies "isolées", soit des colonies susceptibles d'être évacuées par Israël dans le cadre d'un éventuel accord avec les Palestiniens, qui semble néanmoins très lointain.

Les colonies israéliennes en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international et considérées par une grande partie de la communauté internationale comme étant l'un des principaux obstacles à la paix et à la création d'un Etat palestinien viable coexistant avec Israël, ce que conteste le gouvernement israélien.

M. Netanyahu, dont le gouvernement est considéré comme le plus à droite de l'histoire d'Israël, affirme que ce n'est pas la colonisation, mais le refus palestinien de reconnaître Israël comme un Etat juif et les "incitations palestiniennes" à la violence qui font obstacle à la paix.

Depuis 2014, les négociations de paix sont au point mort entre Israël et l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas. Celle-ci a en outre gelé il y a plusieurs mois les contacts avec les Etats-Unis, qui furent le principal parrain de ce processus de paix, en raison de ce qu'elle considère comme le parti pris outrancièrement pro-israélien de l'administration Trump.

La construction de colonies, qui s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, rogne les territoires sur lesquels les Palestiniens souhaitent créer leur Etat et compromet la continuité territoriale, donc la viabilité d'un tel Etat.

Plus de 400.000 colons israéliens vivent une coexistence souvent conflictuelle avec plus de 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Vos commentaires