En ce moment
 
 

Israël: le président va rencontrer Netanyahu et Gantz ensemble lundi soir

Israël: le président va rencontrer Netanyahu et Gantz ensemble lundi soir
Le président israélien Reuven Rivlin à l'ouverture de consultations avec les partis politiques, le 22 septembre 2019 à JérusalemMENAHEM KAHANA
ISRAEL

Le président israélien Reuven Rivlin a invité le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son principal rival Benny Gantz, qui ne sont pas parvenus à se départager lors des législatives du 17 septembre, à une rencontre lundi soir, a indiqué son bureau dans un communiqué.

Le président, qui a plaidé pour un gouvernement "stable" et d'union avec le parti Likoud (droite) de M. Netanyahu et le mouvement Kahol Lavan (Bleu-blanc) de M. Gantz, a effectué lundi les consultations avec les partis élus au Parlement pour connaître leurs recommandations sur le choix de la personne qui sera chargée de former un futur gouvernement.

Les législatives du 17 septembre n'ont fait ressortir aucun vainqueur clair, et personne n'est en mesure de réunir les 61 députés permettant de s'assurer de la majorité absolue à la Knesset (120 sièges), le parlement israélien.

Le parti "Bleu-blanc" de Benny Gantz a reçu le soutien de la gauche et d'une partie de la "Liste unie" des formations arabes israéliennes. Mais cela ne lui octroie que 54 sièges.

Le Likoud de Benjamin Netanyahu est arrivé en deuxième position avec 31 députés, et il n'est en mesure de rassembler que 55 sièges avec ses alliés religieux et de la droite nationaliste.

Le président Rivlin, dont la fonction est quasi symbolique, jouera un rôle politique clé au cours des prochains jours en désignant celui qui sera chargé de former le gouvernement.

Benny Gantz et Benjamin Netanyahu ont tous deux appelé à un gouvernement d'union. Mais chacun estime qu'il doit prendre la tête d'une telle coalition.

M. Rivlin a de son côté promis de tout faire pour éviter une troisième élection. En avril, des législatives s'étaient déjà terminées sans vainqueur et M. Netanyahu n'avait pas été en mesure de former une coalition.

Vos commentaires