En ce moment
 
 

Israël: Netanyahu lance sa campagne électorale

ISRAEL

(Belga) Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a lancé lundi soir la campagne électorale de son parti de droite le Likoud, en s'acharnant sur son principal rival, le centriste Benny Gantz, et sans évoquer la menace d'inculpation pour corruption pesant sur lui.

Au pouvoir depuis bientôt 13 ans, "Bibi" Netanyahu, 69 ans, est en quête d'un cinquième mandat lors des législatives du 9 avril. Une alliance centriste dirigée par l'ancien chef d'état-major de l'armée, Benny Gantz, a dépassé dans les sondages le parti de M. Netanyahu. Dans un discours à Ramat Gan, près de Tel-Aviv, le Premier ministre a présenté son programme électoral, s'engageant notamment à ne jamais évacuer de colonie juive. "Nous sommes opposés totalement à tout démantèlement de localités juives", en Cisjordanie, a ainsi déclaré M. Netanyahu. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis plus de 50 ans. Les colonies qui y sont construites par Israël sont considérées comme illégales par la communauté internationale. Le Premier ministre semblait répondre à Benny Gantz qui a récemment évoqué un possible retrait israélien de secteurs de Cisjordanie, s'attirant les foudres de la droite. M. Netanyahu a répété lundi soir que la liste centriste de son principal rival était en réalité une liste de gauche. "Le choix est simple: un gouvernement de droite, fort, du Likoud sous ma direction ou bien un gouvernement faible, de gauche, soutenu par les listes arabes", a martelé M. Netanyahu. "C'est le vrai choix à faire, car au final c'est soit Bibi soit Tibi", a-t-il ajouté, en référence au député arabe israélien Ahmad Tibi qui pourrait selon M. Netanyahu soutenir un gouvernement dirigé par Gantz. Le Premier ministre israélien a fait durant son discours la liste des "succès" de son mandat, rappelant notamment son "amitié" avec le président américain Donald Trump et avec le président russe Vladimir Poutine. Mais il n'a pas fait allusion à l'annonce faite jeudi par le procureur général Avichaï Mandelblit sur son intention d'inculper M. Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires. "J'ai l'intention de continuer à vous servir en tant que Premier ministre pendant encore de nombreuses années", avait assuré M. Netanyahu après l'annonce du procureur général. (Belga)

Vos commentaires