En ce moment
 

Istanbul bouclée pour le 1er mai: 84 arrestations

Istanbul bouclée pour le 1er mai: 84 arrestations
Un manifestant interpellé par la police à Istanbul le 1er mai 2018 YASiN AKGUL

La police turque a arrêté mardi 84 personnes à Istanbul, plaçant la ville sous un contrôle renforcé alors que l'opposition appelait à manifester pour le 1er mai.

Au total, 84 personnes ont été arrêtées à Istanbul, principalement dans le quartier de Besiktas, a indiqué la police de la ville. Les personnes arrêtées ont été emmenées à bord de bus pour être interrogées.

La fête du 1er mai a été marquée dans le passé par des confrontations entre manifestants et policiers, mais le pouvoir a empêché ces dernières années l'accès aux principaux lieux de manifestation de la métropole turque.

L'accès à la place Taksim, dans le centre-ville, était ainsi entièrement bloqué mardi par des cordons de police. Les autorités ont également bloqué l'accès à l'avenue Istiklal, la principale rue commerçante et piétonnière de la ville, qui fut le théâtre de défilés d'opposants.

Les partisans de l'opposition qui ont tenté de rejoindre la place Taksim ont été arrêtés sans ménagement, certains plaqués au sol par la police, a constaté un photographe de l'AFP.

Selon l'agence Anadolu, 26.000 policiers étaient mobilisés mardi à Istanbul, appuyés par trois hélicoptères, 85 camions avec des canons à eau et par 67 véhicules blindés.

Parallèlement, des milliers de personnes ont pris part à un rassemblement autorisé pour les célébrations du 1er mai dans le quartier périphérique de Maltepe.

"La manifestation d'aujourd'hui est un moyen pour les travailleurs de respirer et de présenter nos revendications", a témoigné un participant à ce rassemblement, Huda.

Des rassemblements autorisés avaient également lieu dans la capitale Ankara, et dans la troisième ville du paix, Izmir.

La tension politique est forte en Turquie à l'approche d'élections parlementaires et présidentielle anticipées, convoquées par le président Recep Tayyip Erdogan pour le 24 juin. M. Erdogan compte y obtenir un deuxième mandat à la tête de l'Etat et une large majorité parlementaire.

Vos commentaires