En ce moment
 

James Shaw devient un héros: il désarme et fait fuir l'auteur d'une fusillade aux Etats-Unis

James Shaw devient un héros: il désarme et fait fuir l'auteur d'une fusillade aux Etats-Unis

James Shaw est devenu un héros aux Etats-Unis ce week-end. Ce jeune homme de 29 ans s’est interposé dans une fusillade qui a fait plusieurs morts.

James Shaw, un habitant de Nashville aux Etats-Unis, est devenu le héros de toute une ville ce week-end. L’homme de 29 ans s’est interposé dans une fusillade et a plus que probablement sauvé la vie de plusieurs clients de l’établissement où s’est déroulée la fusillade, comme il l'explique dans la vidéo en bas de l'article. Alors que l’auteur de la fusillade rechargeait son arme, James Shaw a bondi sur lui et a réussi à lui retirer son arme. Le tireur en a profité pour s’enfuir. Le tireur est parvenu à tuer quatre personnes et en a blessé deux autres dimanche avant l'aube dans un restaurant. La fusillade a éclaté à 03H25 locales (10H25, heure belge) dans un restaurant de gaufres ouvert 24h/24 à Antioch, au sud-est de la ville. Trois des victimes sont mortes sur le coup et une quatrième est décédée à l'hôpital, selon la police, qui a précisé que deux autres personnes avaient été blessées.


L'auteur est toujours en fuite

La police a identifié le tireur comme étant Travis Reinking, 29 ans, domicilié dans la ville de Morton, dans l'Illinois, située à environ 725 km au nord d'Antioch. Il est recherché pour "meurtres", a-t-elle précisé. Il était nu et s'est enfui en courant. "Il s'agit d'un homme blanc aux cheveux courts", avait annoncé la police dans un premier communiqué. Après avoir indiqué que l'homme était nu sous un manteau dont il s'était débarrassé avant de fuir, la police a précisé qu'il portait un pantalon noir et était torse nu.


Une arme couramment utilisée dans les tueries de masse aux Etats-Unis

Selon les autorités, il a utilisé un fusil semi-automatique de type AR-15. Cette arme est couramment employée dans les tueries de masse aux Etats-Unis, notamment dans celles qui avaient fait 58 morts à Las Vegas en octobre et 17 morts dans un lycée de Parkland, en Floride, en février dernier. La multiplication des massacres a engendré aux Etats-Unis un vaste mouvement social exigeant un plus strict contrôle des armes à feu dans le pays. La violence par armes à feu est un fléau national, avec 96 morts en moyenne par jour, selon l'association anti-armes Everytown for Gun Safety. 


Vos commentaires