En ce moment
 
 

Japon: nouvelles restrictions anti-Covid à quelque 100 jours des JO de Tokyo

Japon: nouvelles restrictions anti-Covid à quelque 100 jours des JO de Tokyo
Un piéton passe devant le logo officiel des Jeux olympiques 2020 à Tokyo le 7 avril 2021Yuki IWAMURA
 
 

Le gouvernement japonais a approuvé vendredi un renforcement des mesures contre le coronavirus à Tokyo et dans d'autres régions, moins de trois semaines après la levée de l'état d'urgence dans la capitale et à un peu plus de 100 jours des Jeux olympiques.

Les JO de Tokyo-2020, retardés d'un an en raison de la pandémie, doivent s'ouvrir le 23 juillet dans la capitale japonaise où les infections avaient diminué grâce à l'état d'urgence mais où elles sont reparties à la hausse depuis la levée des restrictions le 21 mars.

Les nouvelles mesures --qui sont beaucoup moins sévères que les stricts confinements imposés dans d'autres pays-- prévoient principalement la fermeture des restaurants et des bars à 20H00, sous peine d'amendes pour les entreprises récalcitrantes.

La ville d'Osaka (ouest) fait déjà l'objet de mesures spéciales après une recrudescence des cas de Covid-19, qui a entraîné l'annulation du relais de la flamme olympique sur la voie publique dans l'ensemble du département.

Les nouvelles mesures, qui débuteront lundi, resteront en vigueur jusqu'au 11 mai à Tokyo et pourraient affecter le parcours de la flamme olympique.

Outre la capitale, la ville de Kyoto (ouest) et plusieurs zones du département d'Okinawa (sud) seront également sous le coup de restrictions jusqu'au 5 mai, y compris la semaine de congés de la "Golden Week" au cours de laquelle elles sont habituellement inondées de visiteurs.

"Aujourd'hui, nous avons décidé de prendre des mesures intensives pour prévenir une épidémie à Tokyo, Kyoto et Okinawa", a déclaré le Premier ministre Yoshihide Suga lors d'une réunion de ministres et de responsables gouvernementaux.

"Nous avons pris cette décision en raison du fait que le nombre de nouvelles infections augmente et qu'on craint que le système médical ne soit mis sous pression dans ces régions", a-t-il ajouté.

De son côté, la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, a souligné la nécessité de maîtriser les infections avant les Jeux olympiques en commentant les nouvelles mesures annoncées vendredi.

"Afin d'empêcher une large propagation du virus pendant les Jeux et de faire en sorte que chacun puisse se déplacer librement tout en prenant des précautions, je pense que nous devons prendre des mesures pour (...) réduire les cas (de Covid-19) lorsque nous constatons une forte augmentation", a déclaré Mme Koike aux journalistes.

Malgré plusieurs vagues d'infections, le Japon a été relativement épargné jusqu'ici par rapport à d'autres pays, avec quelque 9.300 décès officiellement recensés dans l'archipel depuis janvier 2020.

Mais les centres urbains assistent à une recrudescence des cas, les professionnels de santé signalant une pression croissante sur leurs infrastructures et leur personnel. Des médecins ont également signalé la propagation rapide de variants.

La vaccination progresse très lentement au Japon qui n'a approuvé jusqu'ici que le vaccin de l'entreprise pharmaceutique américaine Pfizer. Seuls des personnels soignants ont reçu des doses, et la vaccination des personnes âgées devrait commencer la semaine prochaine. Aucune date n'a encore été annoncée pour la vaccination de la population générale.




 

Vos commentaires