Jeux paralympiques: les deux Corées ne défileront pas ensemble

Jeux paralympiques: les deux Corées ne défileront pas ensemble
Le symbole des Jeux paralympiques d'hiver de Pyeongchang à l'entrée du village des athlètes, le 6 mars 2018Joel MARKLUND
sport

Contrairement aux JO de Pyeongchang le mois dernier pour les valides, les deux Corées ne défileront pas ensemble lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques vendredi, en raison d'un désaccord sur le drapeau à arborer, ont annoncé jeudi plusieurs responsables.

Malgré la détente spectaculaire observée entre les deux Corées à l'occasion des JO qui se sont terminés il y a deux semaines, le symbole d'un défilé commun des deux délégations n'aura donc pas de suite. Les deux Corées avaient pourtant défilé ensemble sous un drapeau de l'unification montrant la silhouette de la péninsule en bleu lors de la cérémonie d'ouverture des JO des valides le 9 février.

Par la suite de nombreux signes de détente avaient rythmé les Jeux, comme la venue de hauts-responsables nord-coréens et de la soeur du leader de la Corée du Nord Kim Jong Un. Après les Jeux, des hauts-responsables sud-coréens se sont rendus en Corée du Nord et les deux pays, techniquement toujours en guerre, ont décidé de se rencontrer fin avril lors d'un sommet historique.

Les deux Corées devaient au départ rééditer le défilé commun pour les Jeux Paralympiques vendredi, mais les négociations ont achoppé sur le drapeau.

La délégation nord-coréenne souhaitait en effet y voir figurer les îles Dokdo, contrôlées par Séoul mais revendiquées par Tokyo sous le nom de Takeshima. Mais pendant les JO d'hiver, un épisode a ravivé les tensions entre Séoul et Tokyo à ce sujet. Lors d'un entraînement de l'équipe réunifiée de Corée en hockey-sur-glace, une bannière avec un point bleu représentant ces îlots a été arborée, provoquant l'ire du Japon.

Séoul avait alors décidé de ne plus utiliser cette version de drapeaux où figurent ces îlots. Selon le comité paralympique sud-coréen, la Corée du nord "ne peut accepter le fait qu'il ne soit pas permis d'afficher Dokdo sur le drapeau unifié".

Le président de l'IPC s'est dit "déçu" de cette décision.

"Bien que nous soyons déçus, nous respectons la décision des deux (comités) qui ont estimé que défiler séparément serait mieux pour les deux parties", a expliqué Andrew Parsons lors d'une conférence de presse.

Vos commentaires