En ce moment
 

JO-2018 et dopage: l'examen de l'appel des 32 Russes repoussé à jeudi

JO-2018 et dopage: l'examen de l'appel des 32 Russes repoussé à jeudi
Le Tribunal arbitral du sport (TAS), à Lausanne, le 15 novembre 207Fabrice COFFRINI
sport

L'examen de l'appel de 32 sportifs russes non-invités par le CIO aux jeux Olympiques de Pyeongchang a débuté mercredi devant le Tribunal arbitral du sport mais a été suspendu pour reprendre jeudi, a annoncé le TAS, à deux jours de l'ouverture des JO.

Parmi ces 32 sportifs russes auxquels le CIO n'a pas accordé d'invitation figurent le spécialiste du short-track Viktor Ahn, sextuple champion olympique et une légende dans son sport mais aussi le biathlète Anton Shipulin.

Né Sud-Coréen, Ahn est devenu Russe juste avant Sotchi-2014. Sa présence aux JO-2018 en ferait une des grandes stars du rendez-vous.

L'audience de la chambre ad-hoc du TAS installée à Pyeongchang a débuté mercredi après-midi mais elle a été suspendue dans l'attente des conclusions écrites du CIO. Le CIO a obtenu un délai pour les fournir avant jeudi 9h00.

Jeudi le TAS entendra en même temps l'appel de 15 autres sportifs russes d'abord suspendus à vie par le CIO pour leur implication présumée dans le système de dopage institutionnalisé, puis blanchis par le TAS mais non-invités par le CIO.

Les décisions du TAS sur l'ensemble de ces deux groupes de sportifs et entraîneurs sont attendues "soit jeudi soir soit vendredi matin", à la veille de l'ouverture des JO, a précisé le tribunal suprême en matière de sport.

A ce jour, 168 sportifs russes jugés "propres" doivent participer aux JO de Pyeongchang, selon un chiffre officiel du CIO, mais sous drapeau neutre à la suite de la suspension de la Russie en raison d'un système de dopage institutionnalisé et de manipulation systématique des résultats des tests antidopage.

Vos commentaires