JO-2018: nouvel appel de 13 Russes non-invités aux JO pour dopage

JO-2018: nouvel appel de 13 Russes non-invités aux JO pour dopage
Le Russe Alexander Loginov (aux côtés de son compatriote Anton Shipulin (au centre) et du Français Martin Fourcade à Hochfilzen, le 9 février 2017 FRANCK FIFE
sport

Treize nouveaux Russes, dont le biathlète Alexander Loginov déjà suspendu pour un contrôle positif à l'EPO, ont fait appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester la décision du CIO de ne pas les avoir invités aux jeux Olympiques de Pyeongchang qui débutent vendredi.

Au total, et avec ce nouveau groupe de 13 Russes, le TAS étudie à ce jour les demandes d'une soixantaine de Russes qui espèrent encore participer aux Jeux.

Une décision du TAS sur une partie d'entre eux est attendue entre jeudi soir et vendredi matin.

Mercredi soir, ce sont donc 6 sportifs et 7 entraîneurs qui ont saisi le TAS, a annoncé jeudi matin le tribunal suprême en matière sportive, qui siège à Pyeongchang durant les JO (9-25 décembre).

Parmi eux figurent le biathlète Alexander Loginov, 26 ans, suspendu 2 ans jusqu'en novembre 2016 pour un contrôle positif à l'EPO. Loginov avait terminé 30e sur l'individuelle aux JO de Sotchi-2014.

On trouve aussi le patineur de vitesse Denis Yuskov, champion du monde sur 1500 m en 2013 et qui était également présent aux JO de Sotchi-2014.

Ces sportifs et entraîneurs s'engouffrent ainsi dans une brèche ouverte par le TAS qui a blanchi 15 Russes d'abord suspendus à vie par le CIO pour leur implication présumée dans le système de dopage institutionnalisé. Ces 15 Russes demandent maintenant une invitation pour les JO, tout comme 32 autres dans une procédure séparée.

A ce jour, 168 sportifs russes jugés "propres" doivent participer aux épreuves, selon un chiffre officiel du CIO, mais sous drapeau neutre à la suite de la suspension de la Russie pour dopage institutionnalisé et manipulation systématique des tests antidopage.

Vos commentaires