En ce moment
 
 

JO-2020/Gymnastique: l'Israélien Dolgopyat sacré au sol, la Brésilienne Andrade au saut

 
 

L'Israélien Artem Dolgopyat a remporté dimanche la finale du sol aux JO de Tokyo, une première pour la gymnastique israélienne, tandis que la Brésilienne Rebeca Andrade décrochait l'or au saut après avoir gagné l'argent au concours général.

Dolgopyat, champion du monde 2017 et 2019 au sol, a devancé l'Espagnol Rayderley Zapata avec le même nombre de points (14,933 points) mais des difficultés de niveau supérieur. Le Chinois Xiao Ruoteng finit troisième (14,766 points).

Il s'agit du deuxième titre olympique tous sports confondus de l'histoire d'Israël. Le premier titre olympique d'Israël remontait aux JO d'Athènes en 2004 en planche à voile grâce à Gal Fridman.

Peu de temps après, la Brésilienne Rebeca Andrade, 22 ans, a signé une autre première en décrochant l'or au saut (15,083 point) après avoir remporté l'argent au concours général. Elle offre un premier titre olympique à son pays en gymnastique féminine, le Brésil ayant eu un champion olympique chez les hommes Arthur Zanetti (aux anneaux à Rio).

L'Américaine Mykayla Skinner, remplaçante de Simone Biles - venue applaudir ses compatriotes dimanche - n'a pas démérité en terminant deuxième (14,916 points). La Sud-Coréenne Yeo Seojeong prend la troisième place avec 14,733 points.

Déception au sol: le Russe Nikita Nagornyy a bien réalisé le triple salto arrière carpé, la figure qu'il a créée pour devenir champion d'Europe plus tôt cette année, mais il a commis une faute de réception. Il a terminé à la septième place avec 13,066 points, un score décevant pour ce membre de l'équipe championne du concours général par équipes.

Pas de surprise au cheval d'arçons, au moins pour la première place puisque le Britannique Max Withlock, sacré à Rio, a remporté un nouveau titre. Ce triple champion du monde (2019, 2017, 2015) n'a pas chuté comme aux derniers championnats d'Europe au printemps dernier à Bâle.

Il a remporté le concours avec 15,583 points contre 15,400 au Taïwannais Lee Chih-Kai. Le Japonais Kazuma Kaya a décroché la médaille de bronze avec 14,900 points.

Suit ce dimanche encore la finale aux barres asymétriques.

La Française Mélanie De Jesus Dos Santos a profité du forfait de la superstar américaine Simone Biles pour se glisser en finale des barres.


 




 

Vos commentaires