En ce moment
 

JO-2020: l'organisation dévoile un centre de surveillance des conditions météo extrêmes

JO-2020: l'organisation dévoile un centre de surveillance des conditions météo extrêmes
Logo des JO-2020 dans une station de métro à Tokyo, le 21 juillet 2018 Kazuhiro NOGI

Le comité d'organisation des JO-2020 à Tokyo a dévoilé vendredi les plans d'un centre de surveillance des conditions météorologiques extrêmes, en raison des craintes suscitées par l'été torride dans le pays.

La période des Jeux chevauchant aussi la saison des typhons au Japon, le risque de conditions extrêmes est devenu un casse-tête majeur pour cet événement après une série de catastrophes météorologiques.

Les organisateurs japonais vont travailler avec une société météorologique privée et l'agence météorologique du gouvernement pour analyser les données climatiques dans les zones comportant des sites olympiques, a dit à l'AFP une responsable de Tokyo 2020.

"Le centre enverra des avertissements concernant les urgences météorologiques, notamment le risque de coup de chaleur et même des informations sur l'évacuation si nécessaire, a-t-elle ajouté.

L'an dernier, le Japon a été secoué par un certain nombre de situation d'urgence climatiques, notamment des précipitations record dans l'ouest du pays qui ont fait plus de 200 victimes.

Une vague de chaleur meurtrière s'est également abattue durant l'été, suscitant des inquiétudes quant aux événements en plein air des Jeux olympiques et particulièrement le marathon.

Des groupes médicaux japonais ont averti que l'épreuve pourrait "provoquer des morts" en raison de la chaleur extrême.

En décembre, la direction de Tokyo-2020 a annoncé que le départ du marathon sera avancé "entre 5h30 et 6h00", après l'avoir déjà avancé à 07h00.

Le directeur des Jeux au Comité international olympique (CIO), Christophe Dubi, a qualifié vendredi de "époustouflant" le travail des organisateurs de 2020 en matière de lutte contre la chaleur.

"Je pense que ce n'est qu'au Japon que vous irez jusqu'à ce genre de détail", a-t-il déclaré, citant des préparatifs visant à fournir de l'ombre et de l'eau aux athlètes et aux spectateurs. Si 2020 se déroule dans les mêmes conditions que l'été dernier à Tokyo, "le comité d'organisation est vraiment très prêt à faire face à la situation", a assuré le responsable du CIO.

La dernière fois que le Japon a accueilli les Jeux d'été en 1964, les compétitions se sont déroulées en octobre pour éviter les chaudes conditions estivales.

Vos commentaires