En ce moment
 
 

Juan Rodriguez avait laissé ses jumeaux mourir de chaud dans sa voiture aux Etats-Unis: la justice s'est prononcée

Juan Rodriguez avait laissé ses jumeaux mourir de chaud dans sa voiture aux Etats-Unis: la justice s'est prononcée
© CBS

Une procureure de New York a suspendu jeudi les poursuites contre un père de famille qui a oublié ses enfants dans son véhicule durant huit heures avant de les retrouver morts de chaleur, son avocat et ses proches évoquant un tragique accident.

Travailleur social de 39 ans, Juan Rodriguez a emmené ses jumeaux de 1 an dans son véhicule pour se rendre sur son lieu de travail le vendredi 26 juillet. Il devait les déposer à la crèche après avoir déjà accompagné son fils de 4 ans. Mais arrivé à l'hôpital pour anciens combattants de Fordham, dans le quartier new-yorkais du Bronx, il a oublié Luna et Phoenix dans la voiture, vers 8H00.

A la fin de son service, vers 16H00, il a repris la route avant de se rendre compte que ses enfants avaient passé la journée dans le véhicule et ne respiraient plus.

Le médecin légiste a indiqué que la température des jumeaux dépassait 42°C, ont rapporté plusieurs médias locaux. Toujours selon des médias locaux, M. Rodriguez aurait alors stoppé net son véhicule et serait sorti en criant "J'ai oublié! J'ai tué mes bébés!".


"C'est un homme bien et un très bon père"

Interpellé vendredi, il a été libéré sous caution le lendemain. Plusieurs membres de sa famille et des amis étaient venus l'accueillir à sa sortie du centre de détention, notamment sa femme, qui lui a immédiatement témoigné son soutien.

"Même si je souffre plus que je n'aurais jamais pu l'imaginer, j'aime toujours mon mari", a-t-elle témoigné dans une déclaration écrite au sujet de Juan Rodriguez, qui a deux autres enfants de 12 et 16 ans. "C'est un homme bien et un très bon père et je sais qu'il n'aurait jamais fait quoi que ce soit pour porter atteinte intentionnellement à ses enfants".

Jeudi, lors d'une audience devant le tribunal pénal du Bronx, le représentant de la procureure Darcel Clark a indiqué au juge que les poursuites étaient suspendues dans l'attente d'une enquête plus approfondie, a indiqué une porte-parole de la procureure.

Vos commentaires