En ce moment
 

Kieran Read, capitaine des All Blacks, quittera la scène internationale après le Mondial

Kieran Read, capitaine des All Blacks, quittera la scène internationale après le Mondial
Kieran Read lors du match entre l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande le 10 novembre 2018Ben STANSALL

Sa barbe fournie et son bandeau blanc sur les oreilles ne crèveront plus l'écran. Kieran Read, emblématique capitaine des All Blacks et l'un des tous meilleurs troisième ligne au monde, a annoncé mercredi qu'il prendrait sa retraite internationale à l'issue de la prochaine Coupe du monde de rugby.

Le joueur, qui aura 34 ans lors du rendez-vous nippon (20 septembre-2 novembre), avait succédé à la légende Richie McCaw après le Mondial-2015. Il s'est engagé pour deux ans avec le club japonais Toyota Verblitz et mettra donc un terme à sa carrière en noir à l'automne, après avoir tenté d'emmener les siens vers un invraisemblable troisième titre consécutif.

"Ma famille et moi-même avons prévu d'aller vivre une nouvelle aventure à l'étranger et le Japon constitue une magnifique opportunité", a déclaré l'homme aux 118 sélections, qui a sagement renoncé aux sirènes du plus niveau européen.

"Le Japon est un peu plus près de chez moi que l'Europe et probablement un peu plus facile physiquement", a ajouté Read qui, touché par plusieurs blessures l'année passée, avait déjà laissé entendre que le Mondial-2019 serait sa dernière échéance.

Read a rendu publique sa décision au début de la saison de Super Rugby pour pouvoir se concentrer sur sa province de coeur, les Crusaders, puis sur la Coupe du monde.

Steve Hansen, sélectionneur des Blacks, qui le ménage autant que faire se peut avant les grandes échéances de l'automne, a salué une "carrière exceptionnelle". "Il est juste de dire qu'il est l'un des grands de notre jeu", a t-il déclaré, décrivant "un formidable leader respecté par tous ses pairs".

- Palmarès colossal -

De fait, son palmarès avec les All Blacks est colossal: deux Coupes du monde en 2011 et 2015, le Tri nations en 2010 puis le Rugby Championship (avec l'arrivée dans la compétition de l'Argentine) en 2012, 2013, 2014 et 2016.

Il avait fait ses débuts avec le maillot orné de la Fougère argentée en 2008, devenant rapidement titulaire indiscutable au poste de numéro huit. Doté d'une technique individuelle hors du commun, il a reçu en 2013 le titre de meilleur joueur de l'année par l'International Rugby Board (IRB, devenu World Rugby).

A partir de 2012, il était devenu capitaine à chaque absence de McCaw. Et à la retraite de ce dernier, loin d'être écrasé par la responsabilité, Read s'est mué en redoutable meneur d'hommes, parvenant à maintenir un taux de victoire spectaculaire de 85%.

Il a remporté le Super 14 en 2008 puis le Super Rugby en 2017 et 2018 avec les Crusaders, la franchise phare de Nouvelle-Zélande basée à Christchurch (sud), où il retournera vivre après son dernier contrat.

Dans son sillage, c'est une autre génération des Blacks, après celle des McCaw, Carter, Nonu ou Conrad Smith, qui va céder sa place: Ben Smith, Liam Squire et Nehe Milner-Skudder ont déjà annoncé leur intention de quitter la scène internationale, tout comme Hansen.

D'autres laissent planer le doute sur leur avenir, comme Sonny Bill Williams, Ryan Crotty ou Owen Franks. Mais comme toujours avec les Blacks, la relève est déjà prête.

Vos commentaires