En ce moment
 

L'agence mondiale antidopage suspend partiellement un laboratoire suédois

L'agence mondiale antidopage suspend partiellement un laboratoire suédois
Logo de l'Agence mondiale antidopage au siège de l'organisation, à Montréal, le 20 septembre 2016Marc BRAIBANT
sport

L'agence mondiale antidopage (AMA) a annoncé jeudi la suspension partielle d'un laboratoire de Stockholm qui utilise une méthode de tests non homologuée.

L'AMA précise dans un communiqué que le laboratoire antidopage de l'université Karolinska, dans la région de Stockholm, a recours à une méthode d'analyse non homologuée par le Standard international pour les laboratoires (SIL): la "méthode analytique par chromatographie gazeuse – combustion – spectrométrie de masse des rapports isotopiques".

"Cette suspension partielle sera maintenue au cours de la procédure disciplinaire au terme de laquelle un comité disciplinaire indépendant, fera parvenir une recommandation au président du Comité exécutif de l’AMA", précise l'organisation basée à Montréal.

Pendant cette procédure, le laboratoire antidopage de Stockholm peut continuer à mener "ses autres activités antidopage en vertu du SIL".

L'agence mondiale antidopage a le pouvoir de suspendre, totalement ou partiellement, l'accréditation de tout laboratoire antidopage ne respectant pas les standards internationaux.

Vos commentaires