En ce moment
 
 

L'équipe junior de football féminin a quitté l'Afghanistan

L'équipe junior de football féminin a quitté l'Afghanistan:
© RTL INFO
 
 

L’équipe féminine afghane junior de football a quitté le pays. Les joueuses et leurs familles se sont réfugiées au Pakistan voisin. Elles n'avaient d'autre choix que de fuir si elles voulaient continuer à pouvoir s'entrainer et pratiquer librement leur sport. En effet, dans le monde imaginé par les talibans, le sort des femmes sportives est plus qu'incertain.

L’équipe féminine junior de football a quitté l’Afghanistan. Les joueuses affichent déjà un premier signe de liberté: certaines portent un simple foulard sur leurs cheveux à la place de la traditionnelle burqa.

 

La mère d’une des joueuses accepte de témoigner. "Le précédent gouvernement avait encouragé ma fille, mais ce n'est pas le cas du nouveau gouvernement. Elle veut étudier à la faculté. Après ça, elle veut pouvoir jouer au football. Les talibans ne permettent pas aux femmes de choisir le football comme sport en Afghanistan", explique Nafeesa.

Elles sont toutes mineures et les plus jeunes ont moins de 14 ans. "Mon choix, c'était de sortir mes filles d'Afghanistan, pour respecter leurs désirs et par bonté pour elles. Chaque mère aurait fait la même chose pour sa fille", ajoute encore Nafeesa.

Événement sportif sous haute surveillance à Kaboul

A Kaboul, capitale de l'Afghanistan, des garçons et de jeunes hommes participent à une démonstration sportive. Dans les salles, les sportifs sont entourés de talibans lourdement armés. L'événement se tient sous le regard du nouveau responsable des sports. Il veut rassurer: pas besoin de quitter le pays, le sport reste autorisé selon lui. "Nous suivons les traces du prophète Mahomet dans notre gouvernement fondé sur la charia. Nous ne sommes contre aucun type de sport et nous n’allons pas nous y opposer", affirme Bashir Ahmad Rustamzai.

Concernant les femmes, le responsable se montre beaucoup plus évasif. "Nous agissons sur les ordres de nos chefs. Nous sommes obligés de nous conformer à leurs ordres. Lorsqu'ils nous ordonnent de les autoriser à faire du sport, nous pouvons les autoriser. S'ils disent que cela doit être suspendu, cela restera suspendu jusqu'à leur prochain commandement", indique le responsable des sports en Afghanistan.

Le plan des talibans serait de limiter le sport aux femmes. Interdiction de porter des tenues jugées "trop révélatrices" et aucun sport en public. Autrement dit, faire du sport en Afghanistan restera autorisé… si vous êtes un homme.


 




 

Vos commentaires