En ce moment
 

Opération de l'évacuation de la grotte en Thaïlande: 4 enfants secourus confirmés, les autres devront encore attendre

Opération de l'évacuation de la grotte en Thaïlande: 4 enfants secourus confirmés, les autres devront encore attendre

Lors de la première journée d'évacuation des enfants coincés depuis deux semaines dans un réseau de grottes du nord de la Thaïlande, 4 d'entre eux ont été secourus et sont sortis à l'air libre, dimanche. Pour les autres jeunes, les opérations d'évacuation reprendront ce lundi.

"Nous avons été plus rapides aujourd'hui qu'attendu", a indiqué dimanche le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osotthanakorn, après l'évacuation d'au moins quatre des enfants coincés depuis 15 jours dans une grotte du nord de la Thaïlande. Alors qu'une source officielle du département de prévention des catastrophes avait évoqué dimanche soir l'évacuation de six enfants, soit près de la moitié du groupe de 13, le gouverneur n'a confirmé lors d'un point presse le sauvetage que de quatre d'entre eux. Selon le gouverneur, trois ont été emmenés à l'hôpital de Chiang Rai via hélicoptère, le quatrième aurait fait le déplacement en ambulance.

Chacun des garçons a été guidé dans la grotte inondée vers la sortie par deux plongeurs professionnels. Ils ont été évacués à bord d'ambulances les menant à un hélicoptère qui les a amenés à quelques dizaines de kilomètre de là, à l'hôpital de Chiang Rai. Des images relayées par des journalistes présents sur place, mais à distance de l'entrée de la grotte dont le site a été évacué, ont montré des ambulances quittant les environs de la grotte, puis des hélicoptères décollant et atterrissant dans la pénombre.

Les autorités locales ont entamé dimanche soir un point presse, lors duquel le gouverneur de Chiang Rai, Narongsak Osottanakorn, a affirmé avoir rencontré les enfants sortis, qui sont en "parfaite" santé selon ses dires. Selon le Daily Mail par contre, "les enfants sortis de la grotte sont dans un état de fatigue extrême et sont affamés".

Chaque enfant était escorté par deux plongeurs, dont des spécialistes internationaux. Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau, comme nous l'explique Catherine Vanesse, correspondante de RTLinfo sur place, ci-dessous et sur les photos et vidéos suivantes.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.



Cinq heures par enfant

Jusqu'ici, il fallait onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants: six heures aller, cinq heures retour grâce au courant. Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau.

Signe du péril de l'entreprise, un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants.

Or, une bonne partie des enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne sait pas nager, et aucun n'a fait de plongée.

L'équipe de foot des "sangliers sauvages" était partie explorer la grotte le 23 juin, après l'entraînement, pour une raison encore inconnue. Ils se sont retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires