En ce moment
 
 

La Californie, une zone sismique à très hauts risques

La Californie, une zone sismique à très hauts risques
Une route endommagée après un séisme, le 4 juillet 2019 à Ridgecrest, en CalifornieFREDERIC J. BROWN

Plusieurs puissants séismes, comparables à ceux de jeudi et vendredi, ont frappé la Californie depuis trente ans, mais peu ont été très meurtriers dans cette zone sismique à hauts risques.

Les deux tremblements de terre successifs qui ont secoué le sud de l'Etat, ont ranimé le spectre du "Big One", un méga-séisme potentiellement dévastateur redouté dans l'Ouest américain.

L'importante activité sismique de la Californie est due à la faille de San Andreas, à la jonction des plaques tectoniques du Pacifique et de l'Amérique, qui traverse l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis sur un axe nord-sud et secoue régulièrement la région.

Selon la sismologue Lucy Jones, du Caltech, les séismes des derniers jours se sont produits "sur la même faille", qui n'est pas celle de San Andreas.

La région de San Francisco est comprise entre la grande fosse de subduction qui longe la côte ouest américaine, et le système de failles de "San Andreas" et de "Howard", qui passe à l'est d'Oakland.

Dans cette zone, la croûte terrestre est divisée en une mosaïque de petites plaques qui glissent les unes par rapport aux autres, basculent, plongent ou montent, ajoutant leurs mouvements à celui, plus général, des plaques Amérique et Pacifique, qui affecte toute la région.

D'une magnitude 7,1, le séisme survenu vendredi soir dans le comté de Kern (sud), est le plus important dans la région depuis celui de 1999, de même magnitude, qui avait touché la base de Marines de Twentynine Palms, à 250 km à l'est de Los Angeles.

Voici un rappel des principaux séismes depuis 30 ans dans la région:

- Deux morts près de San Simeon -

Le 22 décembre 2003, une secousse tellurique de magnitude 6,5 à une dizaine de kilomètres au nord-est de la localité de San Simeon (centre), dans une région agricole relativement déserte sur la côte entre Los Angeles et San Francisco, provoque l'effondrement d'un immeuble à Paso Robles, à 57 km de l'épicentre, faisant deux morts et une quarantaine de blessés.

- 60 morts en grande banlieue de Los Angeles -

Le 17 janvier 1994, un violent séisme de magnitude 6,7 secoue la région de Los Angeles, faisant au moins 60 morts et plus de 9.000 blessés. Epicentre du séisme, la ville de Northridge, dans la vallée de San Fernando, à 30 km environ au nord-ouest du centre de Los Angeles, est la plus sévèrement touchée. Les dégâts sont estimés à 10 milliards de dollars.

- Un mort à Yucca Valley -

Le 28 juin 1992, un puissant séisme de magnitude 7,3 secoue le sud de la Californie, faisant un mort, un enfant écrasé par un bloc de béton à Yucca Valley, près de l'épicentre.

Ce séisme, qui a également blessé plus de 350 personnes et fait d'importants dégâts, est l'un des plus puissants de l'histoire de la Californie. Selon les géologues, il est dû à la petite faille Emerson, jusqu'alors inactive.

- Des dégâts considérables dans la région d'Eureka -

Le 25 avril 1992, un tremblement de terre de magnitude 7,2, à environ 50 km d'Eureka, fait 95 blessés et cause des dégâts considérables dans le sud-ouest du comté de Humboldt, tout au Nord de l'Etat.

- Deux morts dans la région de Los Angeles -

Le 28 juin 1991, un important séisme de magnitude 5,8 dans la grande banlieue est de Los Angeles, au pied des montagnes San Gabriel, fait deux morts et plus de cent blessés.

- 67 morts à San Francisco -

Le 17 octobre 1989, un séisme de magnitude 6,9 dans la région de San Francisco fait 67 morts et plus de 3.000 blessés. Les secousses provoquent l'effondrement d'une section du Bay Bridge, un pont à deux niveaux reliant la ville à Oakland. Des dizaines d'automobilistes sont écrasés.

Le plus puissant séisme dans les annales de la Californie, d'une magnitude initiale de 7,8, s'est produit le 18 avril 1906 à San Francisco, faisant plusieurs centaines de morts, jusqu'à 3.000 selon les estimations des historiens.

La ville a été en grande partie détruite en raison des nombreux incendies qui ont suivi.

Vos commentaires