En ce moment
 
 

La Chine devient très menaçante par rapport aux manifestations à Hong Kong: "Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu"

La Chine devient très menaçante par rapport aux manifestations à Hong Kong:
Yang Guang (© AFP)

La Chine passe aux menaces très sérieuses concernant Hong Kong, où la situation est de plus en plus tendue. La police hongkongaise a annoncé mardi que 148 personnes avaient été arrêtées la veille en marge des manifestations prodémocratie dans l'ex-colonie britannique, qui ont été émaillées de nouveaux heurts avec les forces de l'ordre.

"Au cours de l'opération hier, la police a arrêté 148 personnes, en l'occurrence 95 hommes et 53 femmes, âgées de 13 à 63 ans", a déclaré John Tse, un haut responsable de la police hongkongaise. Les arrestations ont eu lieu dans différents quartiers de la ville, lors d'une grève générale et d'un quatrième jour consécutif de manifestations.

Les protestataires demandent la démission de la cheffe de l'exécutif hongkongais, la pro-Pékin Carrie Lam, car ils craignent une influence grandissante du pouvoir central chinois sur cette Région administrative spéciale.

La Chine durcit encore le ton

"Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu", a averti mardi un haut responsable du gouvernement chinois à l'adresse des manifestants hongkongais qui défient depuis deux mois le régime communiste de Pékin.

"Ne sous-estimez jamais la ferme détermination et la puissance immense du gouvernement central", a lancé lors d'une conférence de presse à Pékin le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao, Yang Guang.

Hong Kong était plongée dans le chaos lundi, des citoyens étant parvenus à bloquer les métros en matinée. Dans l'après-midi, sept manifestations simultanées ont eu lieu, constituant un défi pour des forces de l'ordre qui sont soumises à rude épreuve depuis deux mois.

Des gaz lacrymogènes ont encore été utilisés dans au moins quatre endroits différents, notamment près du parlement local. Plusieurs artères importantes de la ville ont été bloquées par des manifestants. De nombreuses enseignes n'ont pas ouvert leurs portes. 

Vos commentaires